Les dossiers de Wesley, Carcela et compagnie devant la Commission d’appel des litiges ce vendredi

@News
@News

Reportés dans un premier temps au 26 octobre, les dossiers de Wesley Moraes (Club Bruges), Mehdi Carcela (Standard), Eric Ocansey (Eupen) et Loris Brogno (Beerschot Wilrijk) seront traités finalement ce vendredi par la Chambre d’appel de la Commission des litiges de l’Union belge de football.

Un ou plusieurs de ces joueurs pourrai(en)t ainsi être suspendu(s) pour la 11e journée de championnat soit en Jupiler Pro League, soit en Proximus League dès ce week-end.

L’imbroglio concernant l’application du tableau des sanctions n’avait pas pris fin par l’adoption du nouveau tableau indicatif début septembre par la Pro League.

La chambre d’appel de la Commission des litiges avait en effet demandé vendredi dernier au parquet d’apporter la preuve que la Pro League avait aussi à un moment formellement approuvé l’ancien tableau sur lequel il se basait pour demander des sanctions envers le quatuor qui attend d’être fixé sur son sort depuis le début du mois d’août.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Je n’avais jamais vécu un match aussi mauvais…», a reconnu Thomas Meunier. ©Photo News

    La Belgique éliminée par la Suisse: les raisons de la déroute des Diables

  2. SOCCER NATIONALS LEAGUE A SWITZERLAND VS BELGIUM (2)

    La Belgique s’effondre en Suisse: le bulletin des Diables

  3. Les moins chanceux des navetteurs sont les usagers des lignes Liège-Bruxelles et Namur-Arlon, qui ont vu à peine six trains sur dix arriver à l’heure pendant les heures de pointe.

    Ponctualité à la SNCB: les navetteurs s’inquiètent d’une «spirale négative»

  • France-Belgique: cultiver ce qui nous unit

    C’est une visite pratiquement inédite qu’Emmanuel Macron entame ce lundi en Belgique. Inédite, parce que jamais depuis 1971 un président français n’avait fait une visite d’Etat au Royaume. Et encore, le protocole français considère-t-il la visite qu’avait alors effectuée le président Pompidou auprès du roi Baudouin comme une « simple » visite officielle.

    Au soir de l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2017, le roi Philippe fut tout simplement le premier à proposer une visite d’Etat au...

    Lire la suite