Accueil Culture Arts plastiques

Déjà 22.000 museumPASSmusées achetés

Lancé le 20 septembre, le museumPASSmusées a déjà convaincu 20.000 amateurs qui en ont fait l’acquisition afin de fréquenter à prix très modique 120 musées dans tout le pays.

Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Un pass unique à 50 euros pour fréquenter 120 musées dans tout le pays, durant un an, autant de fois qu’on le désire. Il n’a pas fallu longtemps à plusieurs milliers de Belges pour comprendre que c’était là une bonne affaire. Lancée le 20 septembre, l’initiative est déjà un succès. « Nous sommes à 22.000 pass environ, explique Julie Van der heyden, directrice de musumPASSmusées. Les ventes se répartissent de manière équilibrée entre musées et partenaires et les ventes en ligne. Il y a les gens qui ont eu l’information et qui décident chez eux, un soir, de s’inscrire. D’autres découvrent la chose en arrivant dans un musée et se décident sur place. Et une personne sur trois fait directement l’acquisition de deux pass. »

Les jeunes répondent à l’appel

Même si on est encore au début de l’aventure, on peut déjà se faire aussi une certaine idée de l’âge des acheteurs. « De ce côté-là, nous n’avons pas encore les informations pour les 22.000 acquéreurs. Après avoir acheté la carte, il faut en effet s’enregistrer, ce qui permet par exemple de faire l’acquisition d’un pass pour l’offrir à quelqu’un d’autre. Ou, pour une entreprise, d’en acheter pour ses employés ou ses clients. Nous récoltons les informations ensuite, lors de l’enregistrement en ligne du bénéficiaire de la carte. Si on prend comme base ces informations, on constate que les plus de 45 ans sont un peu surreprésentés, ce qui n’est pas une surprise. On sait que les personnes qui sont déjà bien installées dans la vie ou les personnes qui sont à la retraite fréquentent plus facilement les musées et expositions. Par contre, la surprise vient des jeunes. On craignait qu’ils soient sous-représentés mais, en fait, leur nombre correspond à leur pourcentage de la population belge. C’est une très bonne nouvelle qui donne à penser qu’on devrait encore pouvoir s’étendre à travers les réseaux d’amis, etc. »

30.000 pass pour la fin de l’année

Avec 22.000 pass vendus, l’opération est déjà réussie mais l’équipe veut aller plus loin. « Pour la fin de l’année, on espère arriver aux 30.000 pass vendus. Je suis de nature prudente et je ne vais pas crier victoire avant d’y être, mais on peut espérer qu’avec la période des fêtes, on connaisse une nouvelle envolée. » Avec son prix modeste et son offre très vaste, le museumPASSmusées risque en effet d’en séduire plus d’un.

Il est même tellement attirant que certains se plaignent de ne pouvoir l’acquérir. Certaines personnes ont ainsi regretté l’absence d’un pass à destination des familles. « Je comprends cela mais, très souvent, les enfants ont déjà l’entrée gratuite ou à très bas prix. Ça ne nous a pas semblé prioritaire. Mais on y réfléchit pour la suite. »

La frustration des frontaliers

Ce n’est pas le seul sujet de réflexion puisque certaines personnes du nord de la France nous signalaient dès le lancement de l’opération ne pas pouvoir bénéficier de la carte car, pour s’enregistrer, il faut posséder une adresse belge. « Je suis très souvent en Belgique, notamment dans les musées », nous signalait ainsi un lecteur français. Et il précisait : « Je possède depuis des dizaines d’années la Museumjaarkaart néerlandaise. La “C’Art” annuelle de la métropole de Lille permet l’accès à tous les musées de son territoire sans entrave de domiciliation et la carte L’annuelle du Louvre Lens est accessible sans problème à toute personne. Je peux bénéficier aussi des cartes du TEC et de Lijn mais pas de celle de MuseumPassMusées !!! »

« Je sais, sourit Julie Van der heyden. Une amie hollandaise m’a fait la même réflexion et nous avons eu plusieurs réactions dans ce sens. Cela fait partie des choses dont nous devons discuter dans les prochaines semaines. Un comité va être créé pour réfléchir à toutes les nouvelles demandes et propositions suggérées par les utilisateurs. »

Une action solidaire

On devrait aussi y envisager un système qui pourrait permettre d’offrir gratuitement des cartes aux personnes en situation de grande précarité. « Par exemple, en délivrant une carte gratuite pour toutes les 20, 30 ou 40 cartes vendues. Nous devons y réfléchir mais nous avons envie de mettre en avant la possibilité de se soutenir les uns les autres dans ce type d’action. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une