Le parquet de Huy lance un avis de recherche après l’agression sexuelle d’une accompagnatrice de train

Le parquet de Huy lance un avis de recherche après l’agression sexuelle d’une accompagnatrice de train

A la requête du parquet de Huy, la police lance un avis de recherche après l’agression sexuelle d’une accompagnatrice de la SNCB le dimanche 16 septembre 2018, vers 23h10, sur la ligne 125 reliant Namur et Liège. Le suspect est monté à bord du train à la gare de Statte et est descendu à la gare de Huy.

La jeune accompagnatrice a été victime d’une agression physique dans le train, près de la gare de Huy. La SNCB avait confirmé à l’époque qu’une enquête interne avait été ouverte, mais sans confirmer la nature de l’agression. Selon l’avis de recherche, l’individu a commis une tentative de viol sur l’accompagnatrice de train.

«  L’homme est âgé d’environ 25 ans. Il mesure 1m85 et est de corpulence normale. Il a les cheveux châtain clair et une barbe. Au moment des faits, il portait un jean bleu délavé, un t-shirt gris avec des inscriptions sur le devant », indique le descriptif.

Selon RTLinfo, l’accompagnatrice aurait subi plusieurs attouchements de la part d’un passager en état d’ivresse, qu’elle aurait réussi à pousser hors du train à Huy.

Les enquêteurs invitent toute personne ayant des renseignements pouvant les aider à prendre contact avec eux via le numéro gratuit 0800 30 300 ou par mail via avisderecherche@police.belgium.eu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite