Le parquet de Huy lance un avis de recherche après l’agression sexuelle d’une accompagnatrice de train

Le parquet de Huy lance un avis de recherche après l’agression sexuelle d’une accompagnatrice de train

A la requête du parquet de Huy, la police lance un avis de recherche après l’agression sexuelle d’une accompagnatrice de la SNCB le dimanche 16 septembre 2018, vers 23h10, sur la ligne 125 reliant Namur et Liège. Le suspect est monté à bord du train à la gare de Statte et est descendu à la gare de Huy.

La jeune accompagnatrice a été victime d’une agression physique dans le train, près de la gare de Huy. La SNCB avait confirmé à l’époque qu’une enquête interne avait été ouverte, mais sans confirmer la nature de l’agression. Selon l’avis de recherche, l’individu a commis une tentative de viol sur l’accompagnatrice de train.

«  L’homme est âgé d’environ 25 ans. Il mesure 1m85 et est de corpulence normale. Il a les cheveux châtain clair et une barbe. Au moment des faits, il portait un jean bleu délavé, un t-shirt gris avec des inscriptions sur le devant », indique le descriptif.

Selon RTLinfo, l’accompagnatrice aurait subi plusieurs attouchements de la part d’un passager en état d’ivresse, qu’elle aurait réussi à pousser hors du train à Huy.

Les enquêteurs invitent toute personne ayant des renseignements pouvant les aider à prendre contact avec eux via le numéro gratuit 0800 30 300 ou par mail via avisderecherche@police.belgium.eu.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Un des auteurs de l’étude remarque que « le coût  du système des voitures  de société est supporté  par tout le monde, pour  un bénéfice concentré chez un nombre important  de gens, surtout des plus nantis ».

    Voitures de société: un système coûteux, inéquitable et polluant

  2. Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, aux côtés du président Vladimir Poutine
: «
«
Trouver un chat noir dans une pièce obscure n’est pas facile, surtout quand il n’y en a pas
».

    Rapport Mueller: Moscou savoure… sans excès de triomphalisme

  3. C’est dans le décor champêtre de la Vallée du Lac que Dimitri Fourny a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections.

    CDH, parti décapité cherche têtes de liste

Chroniques
  • Gilets jaunes: et si une autre France, la vraie, descendait enfin dans la rue?

    Et le peuple, dans sa diversité, il s’exprime quand ?

    Et ceux, massivement majoritaires, qui partagent ou portent l’essentiel du message que le mouvement des gilets jaunes faisait à l’origine entendre, mais refusent de cautionner, par leur silence, une entreprise, consciente et concertée, de démolition de la République et de la Nation ? Qui entendent exprimer, à la fois, cet accord profond et ce désaccord total ? Ceux qui aspirent à une radicale transformation sociale et institutionnelle, culturelle aussi peut-être, de notre patrie commune, mais refusent son saccage par les éternels profiteurs du désordre établi, y compris du désordre néolibéral établi dont ils sont les enfants perdus… Ceux-là, comment peuvent-ils se faire, eux aussi, entendre ?

    Car cela suffit ! On ne peut plus subir passivement, face au reste du monde ébahi, les conséquences dévastatrices des petites manœuvres lamentables d’en haut et des manipulations factieuses dont est victime l’en bas.

    Jusqu’à quand les démocrates...

    Lire la suite

  • Non, Daesh n’est pas défait

    Les affirmations les plus répétées sont parfois les plus fausses : non, l’Etat islamique n’est pas défait. L’organisation a effectivement perdu le contrôle du dernier réduit d’un territoire qui, à son apogée, était aussi grand que la Grande-Bretagne. Mais l’EI, qui avait planifié sa mue forcée par la victoire des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis, reste une organisation puissamment structurée, financée, et elle est désormais totalement revenue à son mode d’action premier : la guérilla et le...

    Lire la suite