Accueil Opinions Éditos

Le PTB ne peut servir d’excuse pour le Vlaams Belang

Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Faut-il mettre l’extrême gauche et l’extrême droite sur le même pied ? Ce débat, qui relevait du sexe des anges en Belgique, est devenu un enjeu de premier plan. Explosif. Car depuis lundi, on est dans le concret : l’extrême gauche francophone a réalisé une réelle percée et pourrait accéder au pouvoir communal.

Cette perspective scandalise, notamment au nord du pays, d’autant plus à Molenbeek où elle est vue comme une « double peine » : dans cette commune, on aurait droit au PTB et au retour des « Moureaux » aux affaires.

Et donc ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, lundi 22 octobre 2018, 13:27

    Je me permettrais de prolonger le commentaire de Mme Delvaux. En choisissant le racisme, l'extrême droite porte un coup définitif à la démocratie puisqu'elle démarre du principe qu'un être humain n'est pas à l'égal à l'autre, principe pourtant fondamental de la démocratie. Le cordon sanitaire est donc nécessaire par rapport à l'extrême droite parce que dans son essence même, le projet raciste de l'extrême droite est anti-démocratique. L'extrême gauche, dans nombre de ses multiples déclinaisons a par contre démontré ici et là, sa capacité parfois à traduire dans le système démocratique ses aspirations à plus de justice sociale. Dès lors, pour le PTB, c'est la question d'un filtre qui doit être posée, ce filtre que Paul Magnette, Willy Demeyer et Catherine Moureaux sont en train de faire passer au PTB. Le PTB veut il la dictature du prolétariat ou un coup de barre à gauche. De la réponse à cette question posé à Raoul Hedebouw et à ses colistiers dépend l'opportunité de tresser ou non un cordon sanitaire par rapport au PTB. Dès lors, les discussions ouvertes à l'heure actuelle entre PS et PTB ne peuvent en aucun cas être un prétexte pour rompre le cordon sanitaire avec l'extrême droite, que ce soit en Flandre ou ailleurs. Et le cas échéant, il faudra mettre le MR face à ses irresponsabilités!!!

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 20 octobre 2018, 10:05

    Courte, très courte comparaison sauf à servir un projet précis : celui de pousser le PTB vers le pouvoir. Si le PTB n'a rien à voir avec Staline, Polpot, Mao, les Brigades Rouges, la "Rote Armee Fraktion" (ea) alors oui, le PTB ne souffre d'aucune comparaison avec le Vlaams Belang. Dans le cas contraire .....

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 19 novembre 2018, 21:39

    Relisez l'article et comprenez la différence fondamentale entre des supremacistes de races (blanches) et des supremacistes du peuple.

  • Posté par christian Leroy, vendredi 19 octobre 2018, 17:00

    Occuper toutes les places disponibles??? Vous en avez une bonne! Les partis traditionnels (et certains bien plus que d'autres, ... car c'est leur fonds de commerce) ont déjà tout pris depuis des lustres! C'est justement gênant pour eux de voir arriver des partis nouveaux : ils s'entendent quand même si bien ensemble! Mais jusqu'à quand? A repousser sans cesse le partage du pouvoir, les partis traditionnels continueront à s'enliser irrémédiablement!

  • Posté par Michel Raurif, vendredi 19 octobre 2018, 16:25

    Vous ne croyez quand même pas que le PTB va sauver la Belgique ? Ils vont faire exactement la même chose les écolos rigolos au début de leur arrivée dans le monde politique c’est-à-dire voir, s’installer, observer et lorsqu’ils feront partie de l’ordinaire, ils puiseront dans la caisse et occuperons toutes les places disponibles, n’est pas monsieur Javaux !!! Pour l’instant, c’est le temps de l’observation et de se faire désirez. N’oubliez jamais que ce sont des politiques ! Chassez le naturel, il revient au galop !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Vladimir Vladimirovitch, êtes-vous un homme?

Ces derniers mois, le maître du Kremlin est interpellé dans des vidéos qui tournent, et tournent encore, par des mères et des épouses qui demandent des comptes à un régime qui leur a pris leurs époux et leurs fils pour les envoyer au front et dont elles ne savent rien.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs