Accueil Culture Livres

Plongée dans l’enfer d’un baby-gang napolitain: le premier roman de Roberto Saviano

Avec « Piranhas », Roberto Saviano signe un premier roman aussi passionnant que terrifiant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Ils se font appeler Oiseau mou, Dentino, Drone, Jveudire, Lollipop, Biscottino... Ils ont, quoi ?, entre dix et dix-sept ans à tout casser. Ils sont une dizaine, comme les joueurs de foot de Napoli. Ou comme les disciples d’un Nouvel Evangile. Un évangile du crime. Leur Christ à eux, Nicolas, se fait appeler Maharaja. Nicolas n’a pas lu tous les livres, mais connaît au moins un classique : Le Prince, de Machiavel. L’évangile de ce Messie brutal, pressé d’avoir son carré VIP au sommet de la colline napolitaine, il est dans les pages de Machiavel. «  Les grands exploits viennent de la peur qu’on inspire, de la manière dont on la communique. C’est l’apparence qui fait le Prince, et l’apparence, tout le monde la voit, tout le monde la reconnaît, la réputation le précède.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs