Accueil Économie Entreprises

La Chloé tentera d’effacer le souvenir de Caterpillar

La voiture électrique chinoise « made in Wallonia » devrait sortir de l’usine de Gosselies dans deux ans. Une belle reconversion pour un site que Caterpillar avait décidé d’abandonner en septembre 2016, suscitant un tollé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

On savait déjà que la voiture bientôt produite à Gosselies par le groupe chinois Thunder Power serait une petite citadine électrique. Il restait à en voir les contours, ce qui est désormais chose faite. Le véhicule a été dévoilé ce vendredi sur le site de l’ancienne usine Caterpillar, qui va en accueillir la chaîne de production.

C’est pour rappel à l’issue de longues négociations que la Sogepa, le bras financier de la Région wallonne, est parvenue à attirer le constructeur chinois en Wallonie, en y investissant d’ailleurs dans un premier temps quelque 50 millions d’euros. Mais la facture globale sera plus élevée puisque les pouvoirs publics wallons se sont engagés à injecter davantage dans l’aventure, par le biais notamment d’un montage financier incluant un passage par les Îles Vierges britanniques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Jean-Michel Calozet, vendredi 19 octobre 2018, 21:32

    et la Région Wallone, place 50 millions d'€ dans un paradis fiscal pour assurer le deal, pendant que les chinois payeront leurs impôts en Belgique. Pour payer des impôts; il doit y avoir bénéfice.. on parie combien qu'll n'y en aura jamais? De toute facon, quand on s'intéresse un temps soit peu à l'automobile, on sait que les voitures chinoises sont de la m***e... Alors des électriques.....

  • Posté par Tanghe Michel, vendredi 19 octobre 2018, 21:13

    loin d'être enthousiasmé par les véhicules électriques et le recyclage hallucinant de leurs composants, l'aventure reste intéressante …

  • Posté par Bouvy Daniel, vendredi 19 octobre 2018, 19:38

    Alors que la région était connue pour ses excellents ingénieurs et fabrication électrique (Acec,...), pourquoi ne pas saisir l'opportunité de réaliser la parti motrice, au lieux d'être des simples assembleurs..?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs