Saint-Gilles: trois échevins Ecolo-Groen dans le collège de Charles Picqué

©D.R
©D.R

U ne première majorité progressiste à Saint-Gilles depuis l’après-guerre. » Catherine Morenville, cheffe de file des Verts dans le bastion socialiste, ne cachait pas sa joie, vendredi, à l’annonce de l’accord PS/Ecolo.

Lundi, les deux partenaires fixeront un calendrier de négociation de l’accord de majorité. Certaines grandes lignes en ont déjà été tracées, principalement en matière de gouvernance. « C’était l’objet des discussions de la semaine dernière, explique la future première échevine. Nous avons obtenu des garanties quant au contrôle des ASBL paracommunales qui sont en réalité des ASBL qui dépendent de la commune. Nous avons obtenu qu’elles s’ouvrent à l’opposition et que le conseil communal puisse les contrôler. » Autre point remporté par Ecolo-Groen : la constitution d’une commission d’attribution des logements communaux, pour éviter les passe-droits éventuels.

La répartition des compétences a déjà eu lieu, entre partenaires. Ecolo-Groen disposera de trois échevinats. Catherine Morenville sera première échevine, en charge de la Mobilité, du Stationnement, des Espaces publics (notamment verts) ; Jos Raymenants sera l’échevin surnuméraire néerlandophone, en charge du développement durable, de l’énergie, des propriétés communales. Quant à Mossin El Ghabri, il gérera la Culture, le développement économique et le bien-être animal.

Reste à connaître les cinq échevins et le président du CPAS que les socialistes désigneront. Le bourgmestre reste, pour une bonne partie de la législature, Charles Picqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous