Accueil Culture Cinéma

Jane Fonda: «Aujourd’hui, le patriarcat est un monstre blessé»

L’actrice américaine a reçu le prix Lumière à Lyon ce week-end, des mains de Costa Gavras. Elle en a profité pour revenir sur une carrière débutée en 1960, évoquer son féminisme et son militantisme. Rencontre.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 6 min

J e me sens comme une débutante, quelqu’un qui vient juste de commencer  ». On a beau se frotter les yeux et se pincer, il faut se rendre à l’évidence : elle a beau sautiller dans tous les sens, lâcher blague sur blague à une vitesse ahurissante, Jane Fonda a bien 80 ans. Et est on ne peut plus sérieuse quand elle déclare  : «  L’âge c’est formidable, la vie devient beaucoup plus facile. Il y a deux choses dont je suis heureuse : d’être vieille, et de ne pas être un homme.  »

Pour sa dixième édition, le festival Lumière – festival de cinéma lyonnais dirigé par Thierry Frémaux, également aux manettes de Cannes –, était sous pression. En neuf ans, seule une femme a été la récipiendaire du prix Lumière, Catherine Deneuve en 2016.

2018 marquait un tournant délicat : qui récompenser après la tornade Weinstein ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs