Accueil Monde États-Unis

Retrait américain du traité sur les armes nucléaires: une décision «très dangereuse» pour la Russie

Le conseiller de la Maison Blanche à la Sécurité nationale John Bolton est à Moscou pour discuter armement et… la possibilité d’un entretien Trump-Poutine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Mikhaïl Gorbatchev n’a pas tardé à réagir. C’est lui qui, à la tête de l’URSS en pleine perestroïka, avait signé en 1987 avec son homologue américain Ronald Reagan le traité INF sur les armes nucléaires de portée intermédiaire. Trente et un ans plus tard, au lendemain de l’annonce par la Maison Blanche de Donald Trump sur un possible retrait, Mikhaïl Gorbatchev ne cache pas son dépit. « Il ne faut en aucun cas rompre les anciens accords sur le désarmement. Est-il si difficile de comprendre que le refus de tels accords relève d’un manque de sagesse ? C’est une erreur », vient-il de publiquement déplorer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs