Accueil

Alda Greoli veut un «pacte d’excellence» pour la petite enfance

La ministre en charge de la Petite enfance va présenter son projet au gouvernement cette semaine.

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 2 min

Manque de places en crèches, inaccessibilité de certaines de ces structures et complexité du système sont des problèmes qui parlent à tous les jeunes parents. Depuis longtemps, leur persistance appelait une vaste réforme. Baptisée « Milac » – pour « milieux d’accueil » – et négociée avec le secteur et l’ONE, celle-ci est en passe de voir le jour sous l’impulsion de la ministre en charge de la Petite enfance Alda Greoli (CDH) avec une présentation au gouvernement cette semaine.

Son principal axe est de réduire le coût de l’accueil pour une majorité de familles et de faire payer davantage aux parents les plus aisés. Quand les parents verront-ils la différence ? Combien de parents verront la facture diminuer, combien la verront augmenter ? Si « des projections ont été faites », la ministre ne peut, pour l’heure, en dire plus. Mais elle se veut rassurante : la réforme entend également refinancer le secteur, ce qui soulagerait la bourse des parents.

Harmoniser les subventions

Alda Greoli entend aussi harmoniser les subventions (75 % de leurs frais de fonctionnement pour les crèches, les haltes-accueil ne recevant, elles, que 12.500 euros par an) et amener les structures les moins financées à hauteur des milieux d’accueil bien subsidiés. Pour cela, 11 millions sont nécessaires.

Le plan de la ministre réorganisera la formation des personnes en charge de la petite enfance pour améliorer la qualité des prestations et permettre des évolutions de carrière.

A lire sur Le Soir+: les détails du plan d’Alda Greoli

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une