Affaire Khashoggi: l’Allemagne appelle les pays européens à suspendre la vente d’armes à l’Arabie saoudite

©DPA
©DPA

Selon France Info, le ministre allemand de l’Economie appelle les pays européens à suivre leur exemple et à suspendre la vente d’armes à l’Arabie saoudite : « Il n’y aura aucun impact positif si nous suspendons les exportations d’armes et si d’autres pays nous remplacent ».

L’Allemagne n’autorisera pas en l’état d’exportations d’armes vers l’Arabie saoudite compte tenu de l’incertitude qui demeure autour de la mort du journaliste Jamal Khashoggi, a prévenu dimanche soir la chancelière Angela Merkel. «  Il y a encore des choses qui doivent être éclaircies de manière urgente  » par les autorités saoudiennes car «  tout n’a pas été dévoilé  », a-t-elle ajouté, condamnant «  avec la plus grande fermeté  » la mort du journaliste saoudien.

L’Allemagne a autorisé entre janvier et fin septembre de cette année 416,4 millions d’euros d’exportations d’armes vers l’Arabie Saoudite, ce pays n’étant devancé sur la liste que par l’Algérie avec 741,3 millions d’euros.

L’accord de coalition prévoyait un arrêt des ventes d’armes vers les pays impliqués dans des conflits militaires, ce qui est le cas de l’Arabie Saoudite au Yémen. Le feu vert donné malgré tout aux exportations vers Ryad a provoqué des protestations du partenaire social-démocrate de la coalition. L’affaire de la disparition de M. Khashoggi, exilé aux Etats-Unis depuis 2017 après être tombé en disgrâce auprès du pouvoir saoudien, a relancé le débat en Allemagne sur un réexamen en profondeur des relations bilatérales entre Berlin et Ryad.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Encore et toujours ce Brexit.

    Le Brexit, best-seller d’un psychodrame national

  2. Une centaine d’alumnis (anciens) étaient réunis à Londres, vendredi, pour se souvenir de la Saint-V de 1943.

    La Saint-V de 1943 était londonienne

  3. © Photo News.

    Des «gilets jaunes» aux partis jaunes? Tout le monde s’interroge, personne n’y croit

Chroniques
  • Le Brexit, best-seller d’un psychodrame national

    Par Marc Roche

    Trop c’est trop. Ce n’est plus du ras-le-bol, c’est un véritable haut-le-cœur national. Encore du Brexit et toujours du Brexit ! Il n’est pas une minute où l’on n’entend, où l’on ne lit, où ne s’expriment les mille et une raisons que nous avons de soutenir ou pas l’accord scellé avec l’Union européenne. Les difficultés de Theresa May d’obtenir d’ici Noël une majorité à la Chambre des Communes pour ratifier le texte sont bombardées en boucle sur les petits écrans à grands jets de chromos.

    Je m’esquive à l’anglaise de la « bulle » londonienne pour me ressourcer un week-end chez des amis dans le havre de paix du Hampshire grâce au calme propice à la lecture. Puisqu’on n’y peut rien, autant se plonger dans le dernier roman de Jonathan Coe intitulé Middle England.

    ...

    Lire la suite

  • La Belgique doit approuver le pacte migratoire

    Vous approuvez le pacte migratoire, ou vous partez. Il nous revient que le Premier ministre, Charles Michel, a décidé d’opter pour la plus grande fermeté avec la N-VA concernant cet accord international, qui doit baliser les grands principes de coopération entre Etats du monde s’agissant de la migration.

    Après des mois de contorsions de la Belgique sur des principes humains aussi essentiels que l’interdiction d’enfermement des enfants ou la protection des demandeurs d’asile contre les traitements...

    Lire la suite