Accueil Société

En Belgique, la prostitution forcée des ados nigérianes

Un rapport de Myria pointe l’exposition des mineurs d’âge à la traite des êtres humains.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Rose avait 14 ans et huit mois lorsqu’un homme a convaincu sa mère de la laisser quitter le Nigeria. Un job en Europe, c’est une opportunité qu’on ne refuse pas. C’est seulement au moment de prendre place dans la vitrine, dans un quartier nord de Bruxelles, que sa « madame » lui a dit qu’elle allait se prostituer. Mama L. l’a violemment frappée lorsqu’elle a refusé. « Cette nuit-là, Rose a reçu beaucoup de clients. Comme elle était encore vierge, elle a souffert de douleurs et de saignements intenses […] Au cours de sa première nuit, Rose avait rapporté 700 euros. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 23 octobre 2018, 20:25

    Je suis vraiment choqué apres avoir lu cet article. Comment peut-on détruire la jeunesse féminine d'un pays comme ça?!:-(

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs