Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Demande de récusation du juge Raskin: les conséquences pour le Footbelgate pourraient être très graves

C’était dans l’air depuis l’audience devant la chambre du conseil de Tongres de mardi dernier, c’est à présent officiel : Hans Rieder, l’avocat de Bart Vertenten, a introduit ce lundi matin, une demande de récusation du juge d’instruction Joris Raskin, en charge du dossier Footbelgate.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Lors de la chambre du conseil, l’avocat de l’arbitre avait soulevé un problème de procédure dans cette affaire. Selon lui, le magistrat est « juge et partie ». Pour quelle raison ? Car ce dernier travaillait pour le compte de l’Union belge durant les premiers mois de l’enquête. Il était membre dans la commission pour l’octroi des licences en tant que juriste. D’après nos informations, Joris Raskin faisait bien partie de cette commission au début de l’année 2018 alors que l’enquête avait été ouverte fin 2017. Il a débuté des recherches dans le cadre du Footbelgate en janvier 2018. Le juge Raskin n’aurait démissionné de son mandat à l’Union belge que le 17 mars. Un énorme problème d’impartialité selon Hans Rieder car plusieurs inculpés dans cette affaire sont membres et/ou employés de la Fédération.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, mardi 23 octobre 2018, 12:33

    Un point mal placé ,une virgule de trop et les garnds avocats pénalistes arrivent à faire capoter une enquête.Mais la réalité reste bel et bien la réalité,le système était et est toujours gangrené par les agents.

  • Posté par Olivier Lahaye, mardi 23 octobre 2018, 11:55

    Une fois de plus, des avocats collaborent à la fraude pour protéger leur client à l'aide d'arguments spécieux. Quand quelqu'un a été mis sur écoute téléphonique jamais ce qui a été entendu ne peut être considéré comme nul! Les choses ont été dites.

  • Posté par Olivier Lahaye, mardi 23 octobre 2018, 16:15

    Marc, une écoute est une écoute. Elle est toujours valable. L'avocat "défend" son client certes, mais moralement il ne peut pas s'opposer à ce que son client soit jugé concernant TOUS les faits répréhensibles qu'il aurait pu commettre.

  • Posté par Didier Marc, mardi 23 octobre 2018, 12:31

    je comprends ton énervement, mais elles ont été enregistrées illégalement. cela reste le rôle d'un avocat : veiller à protéger son client et soulever éventuellement des sources d'illégalité. mais comment le juge d'instruciotns'est mis dans une telle situation. Volontairment pour tuer l'enquete?

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs