Décès de Gilberto Benetton, un des fondateurs de la marque éponyme

Gilberto Benetton © Reuters
Gilberto Benetton © Reuters

Gilberto Benetton, un des fondateurs de la marque de vêtements éponyme, est décédé lundi soir à l’âge de 77 ans des suites d’une maladie, a annoncé dans la soirée le groupe italien.

« Gilberto Benetton est décédé aujourd’hui à son domicile de Trévise des suites d’une maladie. Il a été assisté dans ses derniers moments par sa femme Lalla, ses filles Barbara et Sabrina et son gendre Ermanno », indique un bref communiqué.

Son décès suit de trois mois celui de son frère plus jeune, Carlo, mort en juillet à l’âge de 74 ans.

Gilberto, avec ses frères Luciano et Carlo, et sa sœur Giuliana, avait fondé l’entreprise en 1965 à Ponzano Veneto, un village du nord-est de la péninsule, d’abord en l’axant sur la maille.

L’idée était venue de Luciano, l’aîné de la fratrie, et rapidement, les petits pulls doux en laine déclinés en de multiples couleurs avaient séduit les foules.

Succès de la marque entre 1982 et 2000

Le succès des « United Colors of Benetton » était ensuite allé grandissant, jusqu’à devenir planétaire entre 1982 et 2000 avec les campagnes publicitaires chocs du photographe Oliviero Toscani, comme celle qui montrait une femme noire donnant le sein à un enfant blanc.

Gilberto Benetton était vice-président de Edizione srl, la holding de la famille Benetton, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 12,1 milliards d’euros.

Il était également vice-président d’Autogrill, le groupe de restauration rapide dont l’actionnaire principal est sa famille avec 50,1 % des actions.

Il siégeait aussi dans les conseils d’administration des groupes Benetton, Atlantia, Mediobanca, Pirelli et Allianz, selon l’agence AGI.

La famille détient également des biens immobiliers et des entreprises agricoles et a des participations dans l’assureur italien Generali, dans la banque d’affaires italienne Mediobanca ou dans le groupe espagnol des télécommunications Cellnex.

La famille est également le principal actionnaire d’Atlantia, la société propriétaire du gestionnaire d’autoroutes Autostrade per l’Italia qui gérait le pont qui s’est effondré à Gênes en août, faisant 43 morts.

Gilberto Benetton était considéré comme étant à l’origine de la diversification de Benetton dans ces divers domaines, a ajouté AGI.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FRANCE-POLITICS_FUEL-BLOCKADES

    Les gilets jaunes au balcon d’Emmanuel Macron

  2. Theresa May a repris l’offensive vendredi, déterminée à défendre jusqu’au bout son projet d’accord sur le Brexit comme son avenir.

    L’inébranlable Theresa May

  3. Les brigades cyclistes sont aujourd’hui une composante majeure des zones de police.

    La Ville de Bruxelles investit dans la police à vélo

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite