Décès de Gilberto Benetton, un des fondateurs de la marque éponyme

Gilberto Benetton © Reuters
Gilberto Benetton © Reuters

Gilberto Benetton, un des fondateurs de la marque de vêtements éponyme, est décédé lundi soir à l’âge de 77 ans des suites d’une maladie, a annoncé dans la soirée le groupe italien.

« Gilberto Benetton est décédé aujourd’hui à son domicile de Trévise des suites d’une maladie. Il a été assisté dans ses derniers moments par sa femme Lalla, ses filles Barbara et Sabrina et son gendre Ermanno », indique un bref communiqué.

Son décès suit de trois mois celui de son frère plus jeune, Carlo, mort en juillet à l’âge de 74 ans.

Gilberto, avec ses frères Luciano et Carlo, et sa sœur Giuliana, avait fondé l’entreprise en 1965 à Ponzano Veneto, un village du nord-est de la péninsule, d’abord en l’axant sur la maille.

L’idée était venue de Luciano, l’aîné de la fratrie, et rapidement, les petits pulls doux en laine déclinés en de multiples couleurs avaient séduit les foules.

Succès de la marque entre 1982 et 2000

Le succès des « United Colors of Benetton » était ensuite allé grandissant, jusqu’à devenir planétaire entre 1982 et 2000 avec les campagnes publicitaires chocs du photographe Oliviero Toscani, comme celle qui montrait une femme noire donnant le sein à un enfant blanc.

Gilberto Benetton était vice-président de Edizione srl, la holding de la famille Benetton, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 12,1 milliards d’euros.

Il était également vice-président d’Autogrill, le groupe de restauration rapide dont l’actionnaire principal est sa famille avec 50,1 % des actions.

Il siégeait aussi dans les conseils d’administration des groupes Benetton, Atlantia, Mediobanca, Pirelli et Allianz, selon l’agence AGI.

La famille détient également des biens immobiliers et des entreprises agricoles et a des participations dans l’assureur italien Generali, dans la banque d’affaires italienne Mediobanca ou dans le groupe espagnol des télécommunications Cellnex.

La famille est également le principal actionnaire d’Atlantia, la société propriétaire du gestionnaire d’autoroutes Autostrade per l’Italia qui gérait le pont qui s’est effondré à Gênes en août, faisant 43 morts.

Gilberto Benetton était considéré comme étant à l’origine de la diversification de Benetton dans ces divers domaines, a ajouté AGI.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Boulanger, un métier devenu bien compliqué ces dernières années.

    Le déclin des boulangeries wallonnes

  2. d-20190129-3QZDPD 2019-01-29 17:23:46

    Bruxelles: il faut trouver de nouvelles réponses à la crise du logement

  3. Alors que la vie privée est en passe d’effacer son œuvre et que plusieurs radios ont décidé de le bannir de leur antenne, qu’on le veuille ou non, la musique de Michael Jackson est plus vivante que jamais.

    Dix ans après, l’héritage musical de Michael Jackson

Chroniques
  • Iran-USA: la souris qui rugissait

    C’est un « piège à cons », avais-je relevé ici même. Dès lors que Donald Trump est sorti de l’accord contraignant et contrôlé destiné à empêcher l’Iran de se doter éventuellement de l’arme nucléaire, ce pays n’avait pas le choix : soit se coucher et perdre la face, soit répliquer en reprenant, par exemple, fût-ce à petite échelle, les opérations d’enrichissement de l’uranium.

    Et c’est alors Donald Trump qui était piégé. Il était contraint de réagir, sauf à être considéré comme celui qui aurait permis à l’Iran de progresser en direction de la confection de la bombe.

    Des flambées un peu partout

    Réagir, mais comment, puisqu’il avait déjà accumulé...

    Lire la suite

  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite