Accueil Société Régions Bruxelles

Molenbeek: PS, PTB, Ecolo se reverront jeudi

Faute d’accord, le contenu des discussions en cours reste nébuleux.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Formera, formera pas ? A Molenbeek, le suspens concernant l’intention réelle du PS, du PTB et d’Ecolo de composer ensemble une majorité de gauche reste a priori intact. Les représentants des trois formations actuellement impliquées dans des discussions se rencontraient en effet ce lundi soir, non pas en vue de « négocier » à proprement parler, mais plutôt de « poser un certain nombre de balises » apparemment nécessaires à la prolongation des pourparlers.

Amorcée vers 16h, la réunion aura finalement tiré en longueur pour se terminer sur le coup de 22h. A l’issue de la rencontre, les trois parties présentes autour de la table se sont mises d’accord pour cosigner un communiqué annonçant… un nouveau round de « négociations » (cette fois, le mot est bel et bien lâché) inscrit à l’agenda de jeudi prochain. « Différents points importants restent à trancher et d’autres sujets doivent encore être abordés », précise la déclaration, lapidaire, tout en précisant que la réunion du jour avait été « constructive ».

Faute d’accord, le contenu des discussions en cours reste nébuleux. Plus tôt dans la journée, Catherine Moureaux (PS), déclarée grande gagnante du scrutin du 14 octobre et à ce titre cheffe d’orchestre attitrée des discussions en cours, avait fait savoir qu’elle allait insister pour qu’un agenda précis organisant les négociations à venir soit mis en place à l’issue de la rencontre. Au sortir du rendez-vous de ce lundi soir, il semblerait néanmoins que rien de tel n’ait pu être mis en place.

La future bourgmestre avait également laissé entendre qu’elle allait soumettre à ses futurs partenaires potentiels une note comprenant des propositions en matière de gouvernance. Des préoccupations prioritaires partagées par Sarah Turine, cheffe de file des verts molenbeekois, qui expliquait avant la rencontre poser deux préalables à toute entrée de sa liste Ecolo-Samen dans un processus de négociation : « Le non-démantèlement des politiques que nous avons mises en place ces six dernières années ainsi qu’une liste de revendications en matière de gouvernance ».

Outre la gouvernance, donc, des points liés à l’enseignement et à la question du logement ont également été évoqués au cours de la séance.

Pour le reste, il faudra redoubler de patience. D’autant qu’il « ne faut sans doute pas s’attendre à un accord jeudi prochain », laisse entendre un observateur molenbeekois de premier plan.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo