Accueil Culture Scènes

Un vrai monde enchanté à l’ORW

opéra «La flûte enchantée» au Théâtre royal de Liège et au Palais des Beaux-Arts à Charleroi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En français, « Die Zauberflöte » se dit « La Flûte enchantée ». Et rarement, production a-t-elle été aussi attentive aux charmes et aux enchantements qui trouvent leur source dans les rêves des enfants. Tout commence donc dans un lit où un jeune garçon lit un grand livre : il y réapparaîtra pour le tomber de rideau. Entre-temps, toute l’action sera sortie de ce lit (Tamina mais aussi Papageno et les oreillers baladeurs). Les Dames de la Nuit servent de support à la cheminée, les trois enfants sont pendus à des cintres dans la garde-robe et la Reine de la Nuit surgit d’un médaillon au-dessus de la cheminée. De cette chambre, on va parcourir le monde, découvrir les nains gigoteurs à grosses têtes qui accompagnent Monostatos, contempler avec Tamino les trois temples juchés dans une gigantesque bibliothèque au milieu de laquelle le « Sprecher » occupe une étagère d’où il converse avec le prince.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs