Les logements représentent à eux seuls 15% des émissions de gaz à effet de serre en Belgique

© Belga
© Belga

Le parc immobilier belge est vétuste et énergivore. Les logements représentent à eux seuls 15% des émissions de gaz à effet de serre en Belgique. Et pourtant, le Belge semble peu conscientisé à cet égard et peu enclin à agir, ressort-il d’une enquête internationale publiée mardi par la banque ING.

De cette enquête, les Belges n’apparaissent pas comme les plus dynamiques en matière d’investissement durable dans leur habitation puisque seuls 45% déclarent avoir déjà agi, et ils sont encore moins à penser qu’ils pourraient faire davantage.

Au-delà de la conscientisation, des obstacles empêchent le Belge d’agir, en premier lieu le manque de budget (51%) et le manque d’information (21%).

Le Belge peu enclin à faire des aménagements

L’enquête s’est aussi penchée sur la question d’une subsidiation des initiatives en matière d’habitat. Interrogé quant à savoir s’ils seraient disposés à investir dans l’hypothèse où l’État paierait la moitié de certains aménagements, les répondants Belges semblent moins bien disposés que les autres répondants européens, soit qu’ils ne veulent pas payer (majorité en Flandre) ou qu’ils disent ne pas en avoir les moyens (majorité en Wallonie). Ainsi, seuls 30% des Wallons et 45% des Flamands seraient disposés à payer pour des panneaux solaires si l’État leur en payait la moitié, contre 65% des répondants, tous pays confondus, qui seraient prêts à le faire. Idem pour les aménagements qui permettent de gagner en efficacité énergétique, comme l’isolation: seuls 27% des Wallons et 38% des Flamands seraient disposés à payer la moitié de ces travaux.

En outre, les Belges apparaissent dans l’enquête comme les acheteurs les moins attentifs à l’empreinte énergétique de leur habitation lors d’un achat immobilier. En Belgique, 41% des acheteurs déclarent avoir prêté attention aux caractéristiques énergétiques de leur habitation lors de l’achat et seulement 32% disent s’être intéressé aux montants des factures énergétiques.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. De nombreux pays dont la Belgique arment Ryad qui mène une guerre au Yémen. Ici, un rebelle Houthi en action.

    Anvers au centre des exportations d’armes vers l’Arabie saoudite

  2. Carles Puigdemont a participé, mardi à Bruxelles, à une manifestation catalane dénonçant les verdicts prononcés à Madrid.

    Catalogne: pourquoi Puigdemont n’a pas été arrêté à Bruxelles

  3. Des pro et des anti Brexit manifestent de le Parlement britannique, à quelques jours du Sommet européen devant aboutir à la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

    Brexit: la négociation progresse, les rumeurs aussi

La chronique
  • France: la fin programmée des Républicains

    Par Xavier Mabille d’abord, par mes lectures aussi, j’ai été vacciné contre la tentation de faire des pronostics. Comme Descartes, l’Histoire s’avance masquée, et l’on a toutes les chances d’être démenti si l’on prétend savoir de quel enfant elle accouchera. Pourtant, je ne résiste pas au plaisir de tirer une prédiction d’un livre dont j’achève la lecture, et dont l’auteur, plus rigoureux que moi, s’abstient, lui, de se projeter dans l’avenir. Je veux parler de L’archipel français, de Jérôme Fourquet, qui me conduit à faire ce pari : dans 20 ans, le parti des Républicains, en France, aura disparu, ou ne sera plus qu’une chapelle insignifiante comme l’est aujourd’hui la formation centriste UDI.

    ...

    Lire la suite

  • Catalogne: après le châtiment, le dialogue?

    En Catalogne en octobre 2017, personne n’a tiré de coup de feu, armé la population, pris d’assaut des bâtiments publics. Simplement, deux millions et quelques citoyens ont voté, accessoirement manifesté. Alors, vu d’une capitale qui est à la fois celle de l’Union européenne et de la Belgique, la condamnation à 9 ou 13 ans de prison de dirigeants politiques, mais aussi de présidents d’associations citoyennes, pour avoir emmené jusqu’au bout un combat indépendantiste perdu d’avance, paraît extravagante, même si l’action institutionnelle de...

    Lire la suite