Accueil Médias

60 équivalents temps plein menacés aux Éditions de l’Avenir

Un conseil d’entreprise se tenait ce mardi midi

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

La direction des Editions de l’Avenir (EDA) a annoncé mardi, au cours d’un conseil d’entreprise, son intention de supprimer 60 équivalents temps plein, sur 280 travailleurs. Ces emplois menacés concernent la rédaction et les services commerciaux et administratifs des Editions de l’Avenir. Le pôle magazine du groupe (Moustique, TéléPocket) n’est pas concerné.

Selon la direction des Editions de l’Avenir, aux mains de Nethys, la première phase d’information et de consultation de la procédure Renault démarrera cette semaine avec les représentants du personnel. «  Ce n’est qu’à l’issue de cette procédure légale qu’une décision définitive sera prise quant au nombre d’emplois affectés par ce licenciement collectif », précise-t-elle.

Retrouver l’équilibre financier

Cette mesure, combinée à un plan de relance des ventes, vise à retrouver l’équilibre financier et assurer la pérennité du groupe. Les EDA sont en perte depuis deux ans. Le plan de transformation s’articule autour de trois axes : élargir le lectorat local et dans les grandes villes wallonnes, développer une offre digitale d’information de qualité et concrétiser les synergies entre les pôles télécom (Voo) et médias du groupe Nethys. « Cette transformation est indispensable pour garantir un futur à notre journal », a déclaré Jos Donvil, administrateur délégué.

La direction a également annoncé au personnel que le journal serait dorénavant imprimé à Nivelles, par le groupe Rossel (Le Soir, Sudpresse…), ce qui implique un changement de format du journal L’Avenir qui passera au format dit « Berlinois » ou « demi-Berlinois », selon une source au sein de la rédaction.

« Un gâchis »

Dans un communiqué commun, les représentants du personnel, la Société des rédacteurs et l’AJP, évoquent un « gâchis » et regrettent le choix du nouvel imprimeur.

S’agissant du plan social, les délégations du personnel indiquent qu’elles seront particulièrement attentives à la manière de le mener, et de cibler les personnes. « Il en va de la sérénité de négociations qui seront longues. Pendant ce temps, les équipes de L’Avenir comptent bien continuer à assumer leur mission avec la même rigueur et la même passion. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag