Accueil Monde Amériques

Les migrants fuient le Honduras, condensé de toutes les violences

C’est du Honduras qu’est partie la caravane qui fâche Trump. Un pays failli, ravagé, sans espoir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

I ls ne poursuivent pas le rêve américain, ils fuient le cauchemar hondurien  ». C’est ainsi que Jari Dixon, député du parti d’opposition hondurien LIBRE, a commenté sur Twitter le départ de la caravane de migrants qui démarré le 13 octobre depuis le Honduras. Ces deux mille personnes à bout d’espoir ont depuis été rejointes par plus de 5.000 autres, qui tentent de gagner les Etats-Unis, à la plus grande fureur de Donald Trump.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs