Accueil Culture Livres

«Seuls les mots calment la colère»

L’Australien d’origine grecque Christos Tsiolkas, 50 ans, signe son 3e roman, « Barracuda »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Christos Tsiolkas, quand il écrit, il répare. Il pose les mots sur de grandes plaies béantes, qu’il soigne en quelques centaines de pages. En 2011, La Gifle rend célèbre ce romancier, dramaturge et scénariste qui raconte aujourd’hui le destin de Danny, un ado s’échappant de son quartier pourri de Melbourne pour devenir le king de la natation australienne.

C’est un roman sur l’ambition, le sacrifice, la chute. Cette rage que vous décrivez, vous semblez bien la connaître.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs