Footbelgate: Fabien Camus aurait servi de porte valise à Mogi Bayat

Edition numérique des abonnés

Le milieu de terrain international tunisien Fabien Camus, qui a joué récemment pour le FC Malines en Belgique, a été inculpé et écroué mercredi dans la vaste enquête anticorruption qui ébranle le football belge. Le joueur n’est pas lié au dossier de corruption entourant le Kavé Malines, mais à l’affaire de blanchiment qui touche Bayat.

Dans le Footbelgate, le parquet le soupçonne d’être impliqué dans les transactions financières suspectes et frauduleuses de Bayat pour lequel il aurait servi de porte valise à plusieurs reprises. Depuis la fin de la saison dernière, Camus n’avait plus de contrat et officiait, en effet, comme apprenti agent auprès de Mogi.

Selon nos informations, la justice s’intéresse d’assez près au transfert d’Anthony Limbombe dans lequel Camus a négocié au nom de Mogi Bayat.

► Ce que la justice reproche exactement à Fabien Camus, ainsi que les explications de son avocat: toutes nos explications sur Le Soir+

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Lorsqu’ils sortent de charge (pas s’ils démissionnent en cours de mandat), les parlementaires ont droit à une indemnité de départ durant plusieurs mois. Elle doit être réduite si on devient bourgmestre, échevin, président de CPAS, estime Défi. Qui a déposé un texte.

    Réduire l’indemnité parlementaire de sortie si on devient maïeur ou échevin

  2. Echiéjilé ne laissa pas un souvenir impérissable en bord de Meuse où il ne resta que six mois et ne disputa que huit matches comme titulaire.

    Football Leaks: le Standard trompé par Monaco dans le transfert d’Echiéjilé

  3. L’air grave, Theresa May a annoncé mercredi soir que le gouvernement britannique avait approuvé le projet d’accord concernant le Brexit. « C’était un choix difficile, particulièrement à cause de la question de l’Irlande du Nord.
»

    L’accord sur le Brexit, un conte ou un cauchemar de Noël pour Theresa May?

Chroniques
  • Centenaire de l’armistice: un monde sans mémoire

    Avec la Toussaint, la fête des morts et les commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous sortons d’une intense période mémorielle, qui a retenu l’attention de tous les médias. Mais cette accumulation de rites, d’images et de discours ne doit pas occulter le fait que nous entrons dans un monde sans mémoire.

    Comme Péguy l’a montré, la mémoire n’est pas l’histoire : c’en est même le contraire. La mémoire est un lien vivant, concret, presque charnel, avec un passé qui reste vivant, qui nous concerne et nous touche. Elle nous rattache à l’expérience des générations antérieures par une chaîne de témoignages, de gestes, de rituels dont nous avons été partie prenante, qui ont imprimé en nous des images, même vagues, chargées de sens et d’affects. L’histoire au contraire est une science, un regard neutre et objectif, un retour sur un passé avec lequel les...

    Lire la suite

  • Brexit: il ne faudra pas s’étonner

    Donc, on y serait… L’accord sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a été conclu entre les deux parties et avalisé ce mercredi par le gouvernement britannique.

    Ce moment constitue l’étape la plus déterminante du processus depuis que la Première ministre Theresa May a formellement notifié à l’Union, le 29 mars 2017, la décision de la quitter. Mais il serait hasardeux de prédire que l’essentiel est fait. On le dira lorsque l’accord aura été adopté par le Parlement britannique : forcer...

    Lire la suite