Georges Dallemagne: «La N-VA voulait le F-35, le gouvernement l’a laissé faire» (vidéo)

Georges Dallemagne © Belga
Georges Dallemagne © Belga

Georges Dallemagne, député CDH, a suivi le dossier du remplacement des F-16. Le choix du gouvernement de privilégier l’offre américaine en achetant pour 1,6 milliard d’euros des F-35 est « incompréhensible », selon le parlementaire.

« Le F-35 est mauvais. Il y a des difficultés graves dans son suivi, c’est prouvé », regrette Georges Dallemagne. « Le F-35 est un avion très cher, il ne correspond pas à l’enjeu de ce projet qui aurait dû se construire une unité dans la défense européenne », poursuit le député.« Il faut construire un pilier de défense européenne mais un choix flamand a privilégié les États-Unis ».

La N-VA à la manoeuvre

Les auditions à la Chambre de mercredi, c’était une « mascarade ». Charles Michel a convoqué le Parlement mais il n’était même pas présent. « Nous n’avons rien appris à la Chambre. On a instrumentalisé le Parlement ».

Le député accuse la N-VA d’être derrière la manœuvre dans le choix des F-35. « On savait que la N-VA voulait cet avion et n’avait pas de projet européen. On l’a laissé faire ».

« Le gouvernement n’a pas vraiment pris ses responsabilités par rapport à un enjeu majeur qui est l’Europe. On aurait pu enfin avoir une bonne nouvelle pour les Belges et les Européens en matière de sécurité et de défense. Nous avons raté cette ambition car nous avons laissé faire un parti », conclut Georges Dallemagne.

Sur le même sujet
F-16PolitiqueÉtats-Unis
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous