Accueil Belgique Politique

Georges Dallemagne: «La N-VA voulait le F-35, le gouvernement l’a laissé faire» (vidéo)

Le gouvernement devrait confirmer ce jeudi le remplacement des F-16 par des F-35, privilégiant ainsi l’offre américaine.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Georges Dallemagne, député CDH, a suivi le dossier du remplacement des F-16. Le choix du gouvernement de privilégier l’offre américaine en achetant pour 1,6 milliard d’euros des F-35 est « incompréhensible », selon le parlementaire.

« Le F-35 est mauvais. Il y a des difficultés graves dans son suivi, c’est prouvé », regrette Georges Dallemagne. « Le F-35 est un avion très cher, il ne correspond pas à l’enjeu de ce projet qui aurait dû se construire une unité dans la défense européenne », poursuit le député.« Il faut construire un pilier de défense européenne mais un choix flamand a privilégié les États-Unis ».

La N-VA à la manoeuvre

Les auditions à la Chambre de mercredi, c’était une « mascarade ». Charles Michel a convoqué le Parlement mais il n’était même pas présent. « Nous n’avons rien appris à la Chambre. On a instrumentalisé le Parlement ».

Le député accuse la N-VA d’être derrière la manœuvre dans le choix des F-35. « On savait que la N-VA voulait cet avion et n’avait pas de projet européen. On l’a laissé faire ».

« Le gouvernement n’a pas vraiment pris ses responsabilités par rapport à un enjeu majeur qui est l’Europe. On aurait pu enfin avoir une bonne nouvelle pour les Belges et les Européens en matière de sécurité et de défense. Nous avons raté cette ambition car nous avons laissé faire un parti », conclut Georges Dallemagne.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Brouyaux Michel, jeudi 25 octobre 2018, 14:45

    Pour rappel : un F35 vient encore de se planter, en Californie si je ne m'abuse. Et, devant la démonstration implacable du député Dallemagne, Paul V. O. vient nous enfumer avec la politique ... du PS, qui n'y est pour rien ! Il fallait oser !

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 25 octobre 2018, 10:26

    D'accord avec le député Dallemagne, mais pas sur les aspects techniques. Le F35 n'est pas mauvais et il n'a pas de problèmes graves qui ne soient liés à la nouveauté d'un développement en aéronautique militaire (l'Airbus A400M 100% européen en a eu sa part et pas des moindres). Du reste, plusieurs pays européens et autres l'ont choisi en connaissance de cause dont certains ne sont pas vraiment connus pour jeter l'argent par les fenêtres pour des casseroles trouées. Non, c'est le fait de choisir maintenant qui est grave. Si la NVA est derrière ce choix, ça n'est sans doute pas pour des préférences vis-à-vis des E.U. par rapport à l'Europe, mais sans doutes plus machiavéliquement pour mettre en difficulté le MR, et c'est réussi. Et ça n'est pas la 1ère fois. Pourquoi la NVA voudrait-elle mettre le MR en difficulté, alors que ce parti lui a permis de faire ses preuves au fédéral? Parce que la NVA préfèrerait que ce soit le PS (et la gauche en générale) qui arrive en tête des prochaines élections fédérales et que le MR n'ait pas assez de sièges pour justifier de reconduire la suédoise seul (et le CDH ne pourra sans doute pas faire l'appoint). Ainsi, la NVA sera dans une position de force pour constituer un gouvernement dont le seul but sera de consacrer le confédéralisme, et la fin prochaine de la Belgique. Et j'ai dans l'idée que cela ferait bien les affaires du PS. Le PS est crypto-confédéraliste, confédéraliste en secret. Ils ne peuvent évidemment pas le dire à voix haute, mais c'est pour ce partit le seul moyen de récupérer la part de pouvoir qui compte le plus pour eux: la Wallonie (Dans cette équation, Bruxelles est "sacrifiable"). Ils auront beau jeu de dire qu'ils n'en veulent pas et que c'est "les autres" qui les y forcent et que le MR a bien aider à cela, etc,... Mais on comprend bien qu'au fond le confédéralisme, c'est du pain béni pour le PS. Et j'ai dans l'idée que c'est exactement ce calcul-là que la NVA fait: mettre en difficulté le MR tant que possible pour favoriser le retour du PS et donc l'avènement du confédéralisme (et l'indépendance de la Flandre par la suite). C'est bien vu.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs