Accueil Opinions Chroniques

Affaire Khashoggi: l’Arabie saoudite ou le mirage des «modernisations hémiplégiques»

La complaisance de nos démocraties vis-à-vis de Riyad n’est pas seulement une faiblesse morale. Elle reflète des rapports économiques et de sécurité qui font des pays occidentaux des vassaux du royaume saoudien.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

L’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul est sans aucun doute la responsabilité directe des barbouzes et de leurs donneurs d’ordres. Mais ce crime aurait-il été possible si les tueurs n’avaient pas eu la conviction de pouvoir agir en toute impunité ? Dans cette interrogation se nichent d’autres responsabilités.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica: Romain Rolland était-il «poutiniste»?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : l’homme de lettres, musicologue et internationaliste s’est fermement opposé au boycott des œuvres et des artistes allemands durant la Première Guerre mondiale. Son héritage spirituel ferait bien d’inspirer ceux qui, aujourd’hui, déprogramment les artistes russes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs