Communales 2018: le PS et le PTB arrêtent leurs négociations à Charleroi

Edition numérique des abonnés

Le PTB et le PS ont mis fin à leurs négociations en vue de former une coalition à Charleroi, a indiqué jeudi la tête de liste carolo du PTB Sofie Merckx. «C’était déjà clair lors de la précédente rencontre, il l’a confirmé publiquement samedi dans la presse et il l’a répété aujourd’hui : Monsieur Magnette veut continuer son projet de ville comme avant», a-t-elle affirmé.

«Le PS voulait il vraiment négocier avec le PTB ? (... )Le seul avantage avec la sortie dans la presse de Paul Magnette le week-end dernier, c’est qu’au moins, cela a été exprimé publiquement», peut-on lire dans le communiqué de la représentante du PTB.

Élections communales 2018
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©AFP

    Le président Macron en visite d’Etat en Belgique: pour quoi faire?

  2. Samedi, ils étaient environ 300.000 à travers le pays, a comptabilisé le ministère de l’Intérieur. Ils ont pris d’assaut les ronds-points, les rocades, les accès aux supermarchés.

    Pourquoi le gouvernement français n’entend pas céder aux gilets jaunes

  3. Photo News

    Rallye d’Australie: Hyundai, ou la continuité… dans la défaite!

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite