Accueil La Une Monde

La double peine des femmes en Haïti

Misère, violence, économie en ruines, Etat défaillant. La vie des femmes est plus difficile que jamais dans un Haïti mal remis du séisme de janvier 2010.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 9 min

Dans la lumière dorée du matin – il est 7h30- une jeune femme chemine sur le bord de la route en donnant la main à ses deux jeunes enfants. Ils sont en uniforme, beaux comme des poupées. Ces enfants pimpants, c’est la fierté des mamans. Car s’ils sont en uniforme, c’est que leurs parents ont de quoi leur payer l’école. Quitte à ne manger qu’une fois par jour… En Haïti, seuls 18 % des élèves étudient dans l’enseignement public, car il n’y a pas assez d’écoles officielles. Les autres vont dans des écoles privées : il y en a à tous les prix, pour les très riches comme pour les familles plus modestes.

De l’autre côté de la route, une autre femme avance rapidement, un lourd panier perché sur sa tête. A ses côtés, un gamin en haillons pousse une brouette trop chargée. Pas d’école pour celui-là : il accompagne sa mère au marché pour tenter de ramener un peu d’argent à la maison.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs