Accueil Société Régions Bruxelles

Pourquoi le PTB a abandonné les négociations à Molenbeek

« Le Soir » a eu accès aux exigences déposées sur la table par le PTB dans la commune bruxelloise. Le thème de la gouvernance qui a fait capoter les discussions n’est qu’un point parmi d’autres. Les marxistes pointent plutôt le « manque d’ouverture des socialistes » pour justifier leur départ.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

D e toute façon, il y avait des choses qui clochaient depuis le début… » Dirk De Block, leader du PTB à Molenbeek sort secoué des négociations avec le PS de Catherine Moureaux. «  On nous a mis la pression pendant dix jours pour qu’on accepte n’importe quoi. Au niveau de la section locale, on a finalement jugé qu’il n’y avait pas d’ouverture de la part des socialistes  », résume le marxiste qui a débranché la prise en quatre minutes mardi, dans un café situé en face du cimetière.

Le parti de Raoul Hedebouw sait qu’il va décevoir une grande partie de ses électeurs. D’ailleurs, même pas dix secondes après être sorti de la maison médicale où nous avons rencontré Dirk De Block, un habitant nous interpellait sur la place communale : «  Dites qu’on est dégoûté ! Ils nous ont arnaqués !  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, vendredi 26 octobre 2018, 16:39

    Monsieur Heirmans, à la somme de 200.000.000 € que vous citez ajouter les 10 maisons médicalisées. Il faudra payer les loyers des 10 maisons, gaz électricité et chauffage, les 10 médecins, les 10 infirmières, un staff administratif de 3 à 4 personnes et cerise sur le gâteau les 20 professeurs pour les écoles ! Où vont-ils aller chercher l’argent pour payer cela ? Je ne pense pas qu’ils vont trouver beaucoup de citoyen pour travailler gratos et pour la gloire du parti ! Et, on ne parle pas encore du transport gratuit dans les transport en commun, car cela aussi il faudra le payer ! De la démagogie pure !

  • Posté par delpierre bernard, vendredi 26 octobre 2018, 11:38

    Il est évident que le Ptb à touché la corde sensible de ces soi-disant représentants des (petits) salariés et des déshérités lorsqu'il évoque la transparence du patrimoine et le plafonnement du salaire des échevins à 6.000 EUR/ mois car c'est cela qui a fait exploser de fureur des mandataires du PS ,du peuple d'accord, avec le peuple aussi mais à distance financière conséquente...or, un salaire de 6000 EUR , peu de vrais travailleurs peuvent l'envisager, dès lors et même si les idées du Ptb sont souvent impayables, la réaction des mandataires PS souligne s'il le fallait encore leur indécence dans leur connexité avec l'argent...

  • Posté par Eric Lambot, vendredi 26 octobre 2018, 10:24

    C'est bien ce que je disais, un PS corrompu et intéressé par le pouvoir uniquement et ce que ça rapporte, des postes et situations, des salaires conséquents, des avantages divers, et surtout il ne faut pas que ça se sache ! Pour le reste, les intérêts des électeurs ne comptent pas

  • Posté par Alain Heirmans, vendredi 26 octobre 2018, 9:39

    Il y a du bon et du mauvais dans les propositions du PTB, les maisons médicale gratuite pour les plus démunis est une bonne idée, mais je dis bien les plus démunis, et depuis +- 5 ans sur le territoire pour évité les abus, pour les 1000 logements sociaux 1 la ville a t'elle les terrains ou des bâtiments pour les changer en logement social, 2 le nombre de maisons ou appartements donne droit a je dirais un prix de gros 1000 x 200000 € = 200 000 000 € la ville a t'elle les moyens de sortir cette argent et pour finir Moureaux venge son pères tout est dit, et le ps restera un partit de profiteur dans l'état actuelle des choses, Eliot, Laurette, et quelques autres vielle badernes virée sa pourrait peut être allé mieux

  • Posté par Michel Raurif, vendredi 26 octobre 2018, 9:26

    Il est heureux que la folie ne tue pas, car, si cela était le cas le PTB aurait disparu ! Notez que cela ne saurait qu’à apporter un mieux pour la Belgique. Je pense que, vu leurs revendications, il vaut mieux qu’il disparaisse. Un petit aperçu : 10 maisons médicalisées, 20 professeurs pour les écoles. Et avec quel argent vat ’-on payer toutes ces dépenses ? Au nom du PTB, toutes ces personnes vont travailler pour rien ! Pour la gloire du parti !! On recherche des volontaires ! Il prétend qu’ils en ont trouvé de l’argent mais où ? Ne chercher pas : dans la poche du contribuable. Ce n’est pas pour le parti mais pour le bien de l’humanité et de la population de Molenbeek, bien entendu !

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs