La Sonuma va valoriser les archives de la RTBF en tant qu’ASBL plutôt que société anonyme

Les archives audiovisuelles de la RTBF regorgent de trésors comme cette interview d’Eddy Merckx par Luc Varenne. © Le Soir
Les archives audiovisuelles de la RTBF regorgent de trésors comme cette interview d’Eddy Merckx par Luc Varenne. © Le Soir

La Sonuma, société de numérisation et de valorisation des archives audiovisuelles, va passer en 2019 d’une société anonyme à une ASBL. Lors de sa création en 2009, la Sonuma reposait sur un actionnariat composé à 50% de la Région wallonne, 10% de la Fédération Wallonie-Bruxelles et 40% de la RTBF. En 2017, la Région wallonne a annoncé qu’elle ne financerait plus la société.

Pour préserver la structure, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de poursuivre son investissement qui passera à 1,6 million d’euros par an tandis que le projet d’acte de constitution d’une ASBL vient d’être validé. La RTBF assure seule les crédits ponts jusqu’à ce que la nouvelle forme juridique soit effective, courant 2019.

«Les archives sont un bien commun», a souligné vendredi le patron de la RTBF, Jean-Paul Philippot, lors de la présentation à la presse des nouvelles missions confiées à l’opérateur.

A ce jour, la Sonuma a numérisé 173.000 heures de programmes audiovisuels, dont 85.000 heures d’émissions radio et 50.000 heures d’émissions télévisées de la RTBF ainsi que 38.000 heures d’émissions des télévisions locales, a indiqué son directeur ad interim, Stéphane Bayot. Les archives remontent jusqu’à 1938.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous