Axel Witsel encensé en Allemagne: «L’un des meilleurs transferts des vingt dernières années à Dortmund»

©Photonews
©Photonews

Le Borussia Dortmund est invaincu cette saison en Bundesliga, et Axel Witsel n’est pas étranger à cette réussite. Le Belge a rejoint le club allemand cet été, s’imposant rapidement dans l’entrejeu. Mercredi soir en Ligue des champions, il a participé à la victoire des siens face à l’Atlético Madrid (4-0), s’offrant par la même occasion le premier but de la partie.

En un peu moins de quatre mois, Dortmund est littéralement tombé sous le charme de Witsel. C’est notamment le cas du journaliste allemand du Bild Jörg Weiler. « Witsel est tout simplement l’un des meilleurs transferts de ces 20 dernières années à Dortmund. Et certainement du point de vue du qualité-prix. Il a coûté 20 millions d’euros. Le Borussia a fait une bonne affaire », a-t-il expliqué au Nieuwsblad.

Pour ce journaliste qui suit le Borussia au quotidien, le Diable rouge est une référence à son poste. « Des médians nettement meilleurs que lui, je n’en ai pas vu beaucoup à Dortmund. Tomas Rosicky était aussi très bon, mais c’était plutôt un nº10. Witsel est vraiment le patron de l’équipe, il fait tout. Il se soucie prioritairement de l’organisation, mais il peut aussi jouer un rôle sur le plan offensif car il marque facilement. Il est vraiment un joueur de top niveau. »

Des compliments qui doivent faire plaisir à entendre pour Witsel, alors que beaucoup le voyaient mal rebondir après son passage en Chine. Cette saison, il a inscrit 3 buts en 12 rencontres toutes compétitions confondues.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  2. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

  3. Thomas Gunzig, Laurent Durieux et Jaco Van Dormael ont bourdonné d’idées autour de la table à dessin de François Schuiten.

    Le making-of du nouvel album de Blake & Mortimer, «Le Dernier Pharaon»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite