Accueil Monde Europe

A Vérone, Russes et Italiens veulent relancer le dialogue avec l’Europe

Faisant fi des sujets qui fâchent après quatre ans de tensions, représentants politiques et économiques ont appelé à lever les sanctions contre Moscou. Et à construire un espace eurasiatique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Vérone

Dans la cité de Roméo et Juliette, Russes et Italiens filent le parfait amour. Cette semaine, à Vérone, hommes politiques et d’affaires des deux pays se sont retrouvés, unis dans une même opposition aux sanctions occidentales contre Moscou. A la tribune du XIe forum économique de l’Eurasie, devenu au fil des années un traditionnel rendez-vous pour ceux rêvant de bâtir un espace commun de Lisbonne à Vladivostok, les deux invités stars ont multiplié accolades et embrassades. Mais Matteo Salvini, le vice-premier ministre italien engagé dans un bras de fer avec Bruxelles sur le budget de son gouvernement, et Igor Setchine, le tsar de l’or noir russe dans le collimateur de Washington, n’ont pas eu de mots tendres pour l’Union européenne et les Etats-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs