Accueil Économie Mobilité

Grève des bagagistes d’Aviapartner: une prime pour «non grève» au centre des discussions

Alors que des milliers de passagers tentent vaille que vaille de sauver leurs vacances, les négociations buttent sur le recrutement d’une trentaine d’intérimaires et le paiement d’une prime pour... non-grève. La direction hausse le ton.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Après plusieurs heures de discussions, et alors que des milliers de candidats au départ sont toujours en attente à Brussels Aiport, la direction de la société de « handling » Aviapartner hausse le ton. « Nous sommes confrontés à deux revendications, qui n’avaient pas été formulées à l’entame de cette grève sauvage », nous dit un membre de la direction. « Les syndicats veulent le recrutement d’une vingtaine de travailleurs intérimaires ainsi que le paiement d’une prime de 250 euros s’il n’y a pas de grève dans les prochains mois. Nous venons tout juste de payer pareille prime il y a quelques jours », assure notre interlocuteur.

Par communiqué, l’entreprise complète avoir « strictement respecté les accords conclus après une action similaire en janvier 2018. Il avait alors été convenu qu'Aviapartner effectuerait un paiement en espèces à tous les employés concernés en octobre, après la saison estivale qui se termine en septembre.(...). La direction constate que cette action sauvage a été initiée juste après le paiement de la prime convenue. Prime qui était pourtant conditionnée à un engagement de ne pas déclencher de grèves sauvages (...). À présent, les syndicats veulent des compensations financières supplémentaires pour ne pas provoquer de grève pendant une période donnée et demandent que l’on propose un contrat à durée déterminée à des intérimaires. »

Côté syndical, on nous affirmait précédemment que cette prime n’avait été payée que « partiellement ». Et que la principale pierre d’achoppement concernait le recrutement de travailleurs intérimaires. Aucun représentant n’était joignable, au moment de boucler cet article, pour répondre aux propos de la direction.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 27 octobre 2018, 18:07

    S'ils ne savent pas pourquoi ils font la grève, sauront-ils pourquoi il l'arrêtent ?

  • Posté par Lambert Paul, samedi 27 octobre 2018, 15:35

    finalement, en fait, c'est pas plus mal, cela fera moins d'avion dans le ciel et donc moins de pollution, pour une fois ce ne sera pas la voiture..... mais je suis "con" car en fait certains qui ne savent pas partir, sont les mêmes qui votent écolo, veulent supprimé les voitures etcccc

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb