Accueil Monde Amériques

Une élection brésilienne inondée de «fake news»

Le second tour de la présidentielle se tient ce dimanche au Brésil. Le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro est annoncé gagnant. Des entreprises qui le soutiennent ont financé des envois massifs de « fake news », principalement par la messagerie Whatsapp utilisée par 127 millions de Brésiliens

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est une étude d’opinion qui résume simplement l’impact qu’ont pu avoir les « fake news » sur l’élection brésilienne. Selon l’institut Datafolha, près de la moitié de l’électorat (47 %) croit aux messages politiques qu’ils ont reçu sur leur application Whatsapp – le « zap », comme l’appellent couramment les Brésiliens – pendant cette campagne électorale, contre 53 % qui s’en sont méfiés. Par « messages politiques » il faut entendre essentiellement des informations fausses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs