Angleterre: ça passe pour Manchester United mais pas pour Arsenal

@Reuters
@Reuters

Manchester United s’est imposé 2-1 face à Everton dimanche à l’occasion de la 10e journée de Premier League. Romelu Lukaku, qui ne marque pas depuis la mi-septembre, a débuté la rencontre sur le banc face à son ancienne équipe et est monté au jeu à la 65e minute. Le Diable rouge n’avait plus débuté sur le banc depuis la 1ère journée de championnat. Toujours blessé, Marouane Fellaini était absent de la feuille de match.

Malmenés par la Juventus mardi en Ligue des champions, les Red Devils voulaient montrer un tout autre visage en Premier League. Malgré un début de rencontre assez laborieux, l’équipe de José Mourinho prenait l’avantage après 27 minutes via Paul Pogba qui manquait d’abord son penalty avant de récupérer le ballon stoppé par Jordan Pickford pour le mettre au fond des filets.

Le Français était encore protagoniste à la 49e minute en délivrant une passe décisive sur la sublime enroulée de son compatriote Anthony Martial. En fin de rencontre, Gylfi Sigurdsson se chargeait de réduire l’écart sur penalty (77e) mais ce but ne suffisait pas pour priver les Mancuniens de victoire. Au classement, Manchester United (8e avec 17 points) en profite pour passer devant Everton (9e avec 15 points).

Deux penalties pour Palace

Arsenal a été tenu en échec à Crystal Palace (2-2) après onze succès consécutifs. Dominateurs par moments, les hommes d’Unaï Emery n’ont jamais tué le match face à leurs entreprenants voisins du sud de la capitale, concédant deux penalties transformés par Milivojevic (45, 83). Imprécis en attaque à l’image des ratés de Lacazette et Bellerin en première période, les « Gunners » ont d’abord plié après une faute de Mustafi sur Kouyaté.

Ils ont tout de même trouvé les ressources pour revenir et passer devant, grâce à un coup franc excentré dans la lucarne opposé de Xhaka (51) puis un but d’Aubameyang sur une déviation de Lacazette (56). Si le Français a probablement dévié de la main, le but a tout de même été validé par la technologie sur la ligne, pour 9 mm.

En fin de match, les efforts des « Eagles » ont été récompensés, après une faute de Xhaka sur Zaha (82). Pour la seconde fois, le capitaine Milivojevic n’a pas tremblé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous