Toutes les images du marathon de Bruxelles

Toutes les images du marathon de Bruxelles

Près de 14.000 coureurs ont pris part dimanche au 15e Brussels Airport Marathon & Half Marathon, soit environ 1.000 de plus que pour l’édition précédente, ont indiqué par communiqué les organisateurs. Le taux de participation affiche une progression constante d’année en année.

Le marathon a attiré plus de 2.300 participants, soit plus qu’en 2017. Olivier Slosse, porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, précise que 9.200 personnes ont aussi participé au demi-marathon, 1.800 au mini-marathon et 700 au Kids Run.

Chez les hommes, la victoire du marathon est revenue au Kenyan Laban Cheruiyot, qui a bouclé la distance en 2h24’20». Son compatriote Patrick Korir (2h28’01") s’est classé deuxième et le Belge Patrick Gijsels a complété le podium. Charlotte Monfils (1:23:58) a remporté le semi-marathon chez les dames. L’Italienne Michela Ciprietti (1:25:23) et la Belge Heidi Van Maele (1:26:34) ont pris les deuxième et troisième places.

Le marathon de Bruxelles en images

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les offres de service des libéraux francophones
: «
plus qu’une demande, moins qu’un chantage
»
?

    Négociations: tout le monde freine, même à Bruxelles

  2. FILES-GERMANY-POLITICS-CABINET

    Présidence de la Commission européenne: le moment de vérité pour von der Leyen

  3. ©News

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite

  • Gouvernements escargots

    Cette semaine, si tout va bien, le nouveau gouvernement bruxellois devrait voir le jour. C’est une prouesse en soi : la formation de l’exécutif de la capitale aura nécessité l’accord de six formations politiques, trois francophones et trois néerlandophones, et, dans le débat politique belge, Bruxelles est une Région qui cristallise souvent les tensions entre les premiers et les seconds. Un vrai gouvernement belge, en quelque sorte. Oui, c’est possible. Les Bruxellois entendent depuis quelques jours déjà parler de mobilité, de logement...

    Lire la suite