Accueil Société

Toussaint: comment placer le fossoyeur au centre du cimetière

La Wallonie engage une réforme législative et une réflexion consacrées à la gestion du « funéraire » par les communes. Le fossoyeur y joue un rôle central, notamment avec la perspective de nouvelles pratiques, dont l’humusation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

A l’approche de la Toussaint, reviennent inévitablement les éternelles questions sur notre rapport à la mort et au deuil. Dans la foulée, on fait rarement l’économie d’un débat sur la gestion des cimetières. A la fin de l’année en Wallonie, la ministre Valérie De Bue (MR) défendra devant le parlement un décret « funéraire » qui fixe des règles nouvelles pour les communes. Ce texte relève autant de l’écologie que de l’aménagement du territoire, de l’hygiène publique que de l’état civil. Dans la foulée aussi, un arrêté du gouvernement donnera le feu vert à l’utilisation de cercueils en osier et en carton dans certaines circonstances.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs