Accueil Monde Amériques

Après l’élection de Bolsonaro, le risque de tomber dans une dictature existe bel et bien

La jeune démocratie brésilienne a basculé dans l’inconnu lundi avec son premier président d’extrême droite, plus de 30 ans après la fin de la dictature. Décodage de ce séisme politique, avec Celso Rocha de Barros, docteur en sociologie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Depuis Rio de Janeiro,

Celso Rocha de Barros est docteur en sociologie, formé à l’université d’Oxford. Il est aussi éditorialiste à la Folha de São Paulo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par ulrich winkler, lundi 29 octobre 2018, 22:29

    La "chienlit" est de retour !

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs