Accord PS-MR à Molenbeek: le PTB dénonce une «mascarade»

Accord PS-MR à Molenbeek: le PTB dénonce une «mascarade»

C a the rine Moureaux n’a jamais voulu négocier avec le PTB mais voulait transférer la responsabilité de son accord avec le MR sur le PTB », a réagi lundi dans un communiqué le chef de file du parti d’extrême gauche à Molenbeek, Dirk De Block. « C’était donc une mascarade organisée », fustige-t-il en réaction à l’annonce faite par la future bourgmestre socialiste et la sortante Françoise Schepmans.

PS et PTB continuent de se renvoyer la balle après l’échec de leurs négociations à Molenbeek.

En marge de l’annonce de l’accord de majorité PS-MR lundi après-midi, Catherine Moureaux a une nouvelle fois taclé les « mensonges » et les « manipulations » de la formation d’extrême gauche.

Quelques jours après Ecolo, le PTB avait quitté la table en estimant que « les conditions pour une rupture sociale et démocratique de gauche n’étaient pas réunies ». Le parti pointait des questions de gouvernance auxquelles il n’avait pas obtenu de réponses « sérieuses ».

De son côté, la future bourgmestre de Molenbeek a dénoncé la publication sur les réseaux sociaux d’un document reprenant soi-disant les propositions du PTB pour la commune, mais qui selon elle n’était pas celui présenté lors des négociations, ajoutant qu’elle n’avait refusé « aucun point ».

« Pendant dix jours, le PTB a discuté avec le PS, déposé des propositions concrètes sur le logement, l’enseignement, la santé, etc. Le PS a répondu ’Oui, mais non, ce n’est pas possible…’ Aujourd’hui, on sait à quoi ce jeu de dupes a servi : faire passer le retour de l’alliance entre le PS et le MR », réagit Dirk De Block.

Pour le PTB, la rapidité avec laquelle l’accord a été dégagé à Molenbeek est suspecte.

« Avec des partenaires sérieux, c’est plus facile », avait anticipé Mme Moureaux lors de la conférence de presse. Un commentaire qui visait également Ecolo, dont elle a dénoncé les nombreux « allers-retours ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’ambassadeur de la jouissance se révèle surtout un être dévoré d’angoisses.

    Fellini, un gamin de cent ans

  2. Image=d-20170728-3G1Y2T_high

    Comment bien choisir son assurance hospitalisation

  3. PHOTONEWS_10839017-134

    Open d’Australie: qui sera le Joker de Melbourne?

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite