Standard: Oulare buteur pour son retour à la compétition

Il a marqué le deuxième buts des Espoirs du Standard. @Kip
Il a marqué le deuxième buts des Espoirs du Standard. @Kip

Victime de blessures à répétition depuis qu’il a quitté le FC Bruges pour Watford en 2014, il n’est jamais parvenu à s’imposer en Angleterre. Il fut donc prêté successivement à Zulte Waregem, Willem II et à l’Antwerp, mais, chaque fois, sa progression fut réduite à néant suite à un des problèmes physiques. Watford a fini par perdre patience et l’a vendu au Standard. Des Liégeois qui savaient que l’attaquant ne serait pas disponible immédiatement puisque celui-ci se remettait d’une opération à la hanche subie fin avril dernier, en Espagne. Une intervention capitale pour la suite de la carrière d’Obbi Oulare. L’attaquant a en effet enchaîné 6 blessures du côté droit provoquées par un déséquilibre et un manque de souplesse de l’articulation. Tout cela parce qu’il tentait systématiquement de compenser sa douleur. L’homme souffrait chaque matin en sortant du lit depuis… 7 ans.

« J’ai faim de foot »

Après une longue rééducation entamée auprès de Lieven Maesschalck à Anvers, celui qui a repris les entraînements collectifs début de ce mois d’octobre est de retour aux affaires. Ce lundi soir, il a disputé ses premières minutes avec les Espoirs du Standard, face à Mouscron. Un passage obligé pour retrouver un peu de rythme après une si longue absence. « Obbi Oulare doit se reconstruire », a expliqué récemment Michel Preud’homme. Pas question donc d’entrer en ligne de compte en équipe première dans les jours à venir. L’entraîneur de Sclessin n’a certainement pas l’intention de le brûler, même s’il attend avec impatience l’apport d’un attaquant supplémentaire, lui qui ne peut finalement compter que sur Renaud Emond puisqu’Orlando Sa semble encore très loin de son niveau affiché avant son départ pour la Chine. « Après 7 mois, cela fait un bien fou de retrouver la compétition  », lance Obbi Oulare juste après avoir disputé les 45 premières minutes d’un match remporté par le Standard 3-0. Et il a contribué à ce succès puisqu’il a inscrit le deuxième but, de la tête. Au total, il a frappé 5 fois au but et trouvé le cadre à 3 reprises, chaque fois de la tête. Preuve qu’il n’a rien perdu de son timing. « Je suis heureux de fêter mon retour au jeu de cette manière. Je me sens vraiment bien et j’ai faim de football. Mes sensations reviennent et je ne ressens plus aucune douleur. Cela fait d’ailleurs près de 5 semaines que je ne rate plus un entraînement. Mais même si je suis impatient de retrouver du temps de jeu avec le noyau A, nous ne voulons rien précipiter. Aucune pression… même si j’espère pouvoir le faire avant la trêve hivernale.  »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 50710002

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti ou le souvenir du Doggerland

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Alost, où le permis de rire rivalise avec la banalisation

    Alost a donc fait de la résistance, les carnavaliers et beaucoup d’Alostois revendiquant le « droit de rire de tout » après s’être placée sous la loupe mondiale en raison des caricatures antisémites admises lors de son carnaval de 2019. Ce dimanche, le trait a encore été forcé. Les personnages contestés de l’an dernier ont été réinjectés dans d’autres scénarisations. La figure séculaire du Juif avare, spéculateur, manipulateur, a encore été amplifiée en raison de la mise en cause universelle de ce sens de l’humour alostois...

    Lire la suite