Accueil Opinions

Marchés boursiers en baisse: faut-il s’inquiéter?

La baisse des actions enregistrée la semaine passée sur le marché américain et, plus tôt dans l’année, sur les marchés européens n’est pas (encore) de nature à ôter la confiance des spéculateurs.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Cela ne tourne pas rond sur les marchés boursiers. La semaine dernière, de mauvaises nouvelles nous sont parvenues d’Amérique. L’indice S&P-500 (qui représente la moyenne des 500 plus importantes actions américaines) a connu une baisse importante. Depuis le début d’octobre, cet indice a chuté de près de 10 %. Cela a mis un terme (provisoire) à l’une des hausses des cours d’actions les plus longues et les plus fortes de l’histoire américaine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, samedi 3 novembre 2018, 17:35

    Enfin dans la réf: You tube de la minute ECO de "Charles Gave" relative à la DBK; il est amalgamé la DBK à un énorme "hedge fund" ne réalisant quasiment plus que des opérations spéculatives démunies de tout contrôle aucun, quant aux risques éventuels .Soit encore des opérations "compliquées" sur les marchés; des "dissimulations de pertes" ---?? ceci expliquerait entres -autres la dégringolade spectaculaire du cours de l'action DBK : toutes les valeurs suivantes sont exprimées en €(site de la DBK): le 03/01/2014 :"28.26 €--le 18/12/17:" 17.10 €" et encore 9.19 € le 02/11/2018-- Mais Mr Charles Gave , demeure très prudent au sujet d'une éventuelle crise financière mondiale vs.DBK Bref un calendrier de la crise n'existe pas à ce jour.? La raison avancée demeurant ; la possibilité de solutions ultimes. En outre le bilan avancé pour la DBK = selon lui s'élève à 60 à 70 % du PIB allemand (perso ; j'ai pu lire il y a peu une valeur de bilan équivalente à 1/3 du PIB allemand.). A noter ,dans Wikipédia " Système de Ponzi" pages 2 & 3 ; le cas Bernard Madoff ,gérant d'un hedge fund ,ayant "tenu" de 1960 à 2008, date à laquelle de nombreux clients se rendirent compte que les caisses étaient vides et qu'ils avaient perdu tout leur argent. Bernard Maddoff gérait officiellement, 17 milliards de $ … et de multiples autres cas(exemples) célèbres. sont cités, en cet article . A REMARQUER que dans tous ces textes ; il n'est PAS fait mention de la BULLE OBLIGATAIRE

  • Posté par Eric Lavenne, samedi 3 novembre 2018, 9:04

    Georges Hubner : "le shadow Banking": --nb: en "version rétrécie"-- Après (2007-2008) ; le secteur bancaire ,surtout UE, a été réformé et placé sous tutelle; contrairement au "shadow Banking" ,qui n'est PAS soumis aux mêmes contraintes de liquidité ou de SOLVABILITE et donc ainsi quasi sans "frontières". Le (FSB)(financial stability board) a , en 2016 chiffré sa taille à 13 % des actifs financiers globaux. Le "préoccupant" étant ,sa croissance et sa diversité à nouveau en nette augmentation. Comme l'accroissement du "SB"(Shadow Banking) sur les marchés émergeants (en priorité ,la Chine);ou de nouvelles pratiques de certaines banques et d'assureurs en matière de PRETS échappant aux règles standards, une forte augmentation du levier financier...Par ailleurs , une importante partie de la croissance du secteur est due à l'explosion de" véhicules d'investissement collectif"; très vulnérables , car NON suffisamment liquides pour supporter sans dommage(s) des retraits massifs de capitaux soit encore des difficultés de financement.. Parmi ces derniers ,se remarque une très nette croissance de ceux qui investissent dans des titres à revenus FIXES (des obligations et des prêts , NDLR-- [?? y compris immobiliers ],) ..-- En effet ;quoi de plus logique ,de chercher des alternatives ,dès lors que l'épargne rapporte peu .;les taux BAS persistants ont permis à de nombreux emprunteurs de "surnager" à peu d'intérêts ; mais tous ne pourront résister(bien loin de là) à une augmentation des taux et/ou à une baisse de conjoncture..----

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 2 novembre 2018, 15:24

    "Les hausses de prix (actions) qui ont précédé , étaient le reflet d'un état d'euphorie ,ne dépendant plus d'une réalité économique ; à ce jour 10/2018 ;il y a correction (d'environ 20 % en Europe)(en 10 mois) ,cette dernière pouvant même faire place à des cours, trop bas(pessimisme) .Des problèmes se posent ; dès lors que des investisseurs se sont endettés afin d'acheter des actions, en période d'euphorie et ainsi les spéculateurs trop endettés font faillite ,après le krach(de la bulle).Si des banques sont incluses dans cette spéculation ,elles connaissent aussi des problèmes. Ce type de spéculations boursières génèrent des crises majeures ( cfr: 2007-2008) avec en toile de fond les vocables de shadow banking voire système de Ponzi……..lire: You tube: " Banques Panique en Allemagne" ajouté sur site le 30-10-2018 / ….Google "Deutsche Bank" ETR: DBK (évolution catastrophique du cours de l'action...) / ..Wikipdia: Système de Ponzi Le Soir 25-9-18 / Georges Hubner : le shadow banking (Georges Hubner : professeur de Finance à HEC Liège)

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs