Accueil Culture Scènes

A l’ombre des vedettes

Denis Laujol joue son « Porteur d’eau », délicieuse chevauchée entre épopée cycliste anonyme et théâtre de complicité.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

Sur l’écran, des dizaines de cyclotouristes défilent tranquillement. Sur le plateau, un projecteur, des casiers de bière, une guirlande d’ampoules colorées et deux haut-parleurs de village. Un décor idéal pour voir débouler Denis Laujol sur son beau vélo de course. S’adressant directement au public, il explique son plaisir d’être là, avec son vélo. Il raconte l’origine de son spectacle, créé dans le cadre d’un projet de Lorent Wanson intitulé Une aube boraine… C’est à cette occasion que ce Français du Sud-Ouest a découvert le Borinage et ses paysages si particuliers : un terril, un bistrot, un terril, un bistrot…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs