Accueil Société

Peste porcine: les chasseurs entrent dans la lutte, bon gré mal gré

Cela fait un mois et demi que la crise porcine a fait son apparition en Lorraine belge. Sur le terrain, la pose de clôtures se poursuit. Et la chasse aux carcasses et aux sangliers vivants aussi. Les chasseurs demandent des compensations.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

Cela fait un mois et demi que la peste porcine africaine (PPA) a fait son apparition en Lorraine et, en six semaines, les conséquences économiques sont déjà bien marquées pour le secteur forestier (exploitants, entrepreneurs de travaux forestiers, pépiniéristes, scieurs, communes), pour les éleveurs porcins, pour les chasseurs, les commerces de gibier et, dans une moindre mesure, le secteur touristique et horeca.

Alors que les premiers coups de l’hiver sont arrivés ce mardi, la pose des barrières de protection se poursuit de façon intensive dans la zone interdite, à savoir entre la zone noyau et la zone tampon. 13,5 km ont été installés la semaine dernière entre Valansart et Virton, et 18 autres km sont en cours de montage entre Virton et Aubange, afin de limiter une éventuelle migration des animaux du nord vers le sud. Une troisième ligne de protection a par ailleurs été commandée par le ministre Collin dans la région de Hachy, afin de limiter une propagation vers le nord et la forêt d’Anlier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 1 novembre 2018, 18:41

    Quelque chose m'échappe. En cas d'épidémie de poulets ou de cochons ou que sais-je encore: on n'hésite pas: on abat même des milliers et des milliers d'animaux. Ici, cela fait des semaines que c'est cloisonné à une petite partie du territoire et on abat pas. Pourquoi?

  • Posté par Constant Depièreux, mercredi 31 octobre 2018, 7:56

    Sachant qu'au moins 7 sangliers contaminés ont été retrouvés dans la zone tampon, soit en dehors de la zone noyau en cours de cloturage, quelle est la pertinence de la cloture posée actuellement?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs