Accueil Belgique Politique

Zakia Khattabi propose Jean-Marc Nollet à la coprésidence d’Ecolo

Le député fédéral sera proposé à l’AG des membres d’Ecolo, ce 9 novembre. En cas d’approbation, il formera le tandem présidentiel avec Zakia Khattabi jusqu’aux élections de mai prochain et lors des négociations qui suivront.

Exclu Soir+ - Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Ce mardi soir, la coprésidente d’Ecolo a tranché. Zakia Khattabi proposera le nom de Jean-Marc Nollet pour achever le mandat présidentiel abandonné par Patrick Dupriez, démissionnaire depuis le 20 octobre dernier afin de prendre un peu de repos. Elle l’a annoncé aux membres du parti par e-mail, en début de soirée.

Le choix de la raison

« Des noms sont sortis et puis j’ai reçu pas mal de candidatures internes, confie-t-elle dans un entretien exclusif accordé au Soir. Mais on ne peut pas se tromper sur ce qui se joue dans cette séquence-ci. Il ne s’agit pas pour moi de refaire un duo. Je l’ai fait en 2015 et j’ai choisi de le constituer avec Patrick. Ici, il faut finir le job. » Raison pour laquelle, ajoute-t-elle, il fallait quelqu’un d’expérimenté. Deux noms sortaient du lot : Stéphane Hazée, chef de groupe au parlement wallon, et Jean-Marc Nollet, son équivalent à la Chambre.

Le premier a décliné, malgré l’autorisation de cumuler un an la mission présidentielle et le mandat de député. Ne restait en lice que le second. « Je demande à ceux qui nous ont fait confiance en mai 2015, de nous la réitérer en avalisant le choix que nous proposons, dans le but de rester fidèle au projet pour les neuf mois qui restent », insiste Zakia Khattabi dans la perspective de l’assemblée générale programmée ce 9 novembre et qui devra valider ce choix.

Mai 2019 en ligne de mire

« C’est le scénario qui nous semble le plus performant pour préparer les négociations de 2019 », note-t-elle. En effet, en mai prochain se tiendront les élections générales. Elles seront suivies d’un round de négociation qui pourrait durer, compte tenu des paysages politiques fort différents en Flandre (majoritairement à droite) et en Wallonie (largement à gauche). Le choix d’un député expérimenté, par ailleurs ministre par deux fois, se justifie d’autant plus, plaide la coprésidente des verts.

Un intérim que le tandem ne devrait pas prolonger au-delà de la formation des futures majorités. En effet, une élection pour renouveler le duo présidentiel d’Ecolo est prévue dans la foulée de l’installation des nouveaux gouvernements. Et à demi-mot, l’Ixelloise laisse entendre qu’elle ferait bien autre chose, une fois sa mission terminée.

Jean-Marc Nollet s’est dit « très touché et honoré par la confiance » de Zakia Khattabi et Patrick Dupriez.

 

À lire aussi Coprésidence d’Ecolo: Nollet grand favori, et les autres?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stephane Constandt, mardi 30 octobre 2018, 20:43

    Toute personne sensée n'aurait pas choisi le plus incompétent de tous, mais voilà...

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une