Accueil Culture Arts plastiques

Et à la fin, les robots prennent le pouvoir

L’exposition « Mon père, ce robot » explore les hybridations humain/machine à Saint-Gilles. Les dystopies sont à la mode. La Maison du Livre se penche sur le futur de l’Homme, le transhumanisme et la robotique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

L

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par POUPAERT Jacques, jeudi 1 novembre 2018, 18:51

    D'une part la science, et d'autre part l'ignorance artificielle! A méditer!

Aussi en Arts plastiques

La rénovation du Vanderborght met l’art contemporain à l’honneur

L’espace Vanderborght va être rénové par la Ville de Bruxelles et le pouvoir Fédéral dans l’objectif de faire la part belle à l’art contemporain. Un projet à un million d’euros pour ces anciens magasins de la rue de l’Écuyer qui sont devenus des lieux d’exposition incontournables de la capitale.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs