Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Matchs truqués en D1A? Des échanges accablants entre Veljkovic et les arbitres Vertenten et Delferière

Ces échanges indiquent clairement que les deux hommes en noir se sont laissés corrompre pour truquer la compétition.

Temps de lecture: 2 min

L’agent de joueurs Dejan Veljkovic était en contact téléphonique très étroit avec les arbitres Bart Vertenten et Sébastien Delferière, ressort-il des procès-verbaux d’écoutes qu’a pu consulter Het Laatste Nieuws et qui sont en partie rapportés par la Dernière Heure mercredi. Ces échanges indiquent clairement que les deux hommes en noir se sont laissés corrompre pour truquer la compétition.

Les contacts les plus réguliers concernent Bart Vertenten, auquel l’agent au centre du scandale de fraude présumée dans le football belge rappelle, quelques jours avant qu’il soit amené à diriger un match entre l’Antwerp et Eupen, que le « plus important », c’est que les Anversois s’imposent.

Un penalty imaginaire

Après cette rencontre lors de laquelle l’arbitre a sifflé un penalty imaginaire, Dejan Veljkovic se félicite de la phase par téléphone auprès du dirigeant malinois Thierry Steemans et de son joueur Mats Rits, alors en concurrence avec Eupen pour éviter la relégation, selon les écoutes.

Avant un autre match, face à Charleroi, l’agent assure également à Thierry Steemans que Vertenten «  a bien compris ce qu’il avait à faire ». Si les écoutes ne sont pas claires quant aux compensations obtenues par l’arbitre, le ton des conversations démontre qu’ils sont très proches, précise Het Laatste Nieuws.

Vertenten « sous contrôle »

Lors d’une conversation en février avec l’entraîneur de Bruges Ivan Leko, Dejan Veljkovic se vante encore que Vertenten soit «  sous contrôle ».

Quant à Delferière, il apparaît qu’il aurait promis à l’agent – et obtenu – que Sofiane Hanni, qui fait partie de l’écurie du Serbe, ne soit pas suspendu à la même période alors qu’il risquait une sanction pour un coup volontaire lors d’un match face au Standard.

En échange, l’arbitre numéro 1 en Belgique s’est vu proposer des cadeaux et a notamment reçu un versement de 10.000 euros. Dejan Veljkovic a assuré aux enquêteurs qu’il ne s’agissait que d’un prêt pour l’achat d’une voiture, mais les écoutes révèlent que cet argent était un « don » destiné à l’école de football de Sébastien Delferière.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par PETIT Robert, mercredi 31 octobre 2018, 19:42

    Allez, courage Marcel ! Rassure-toi, nous avons tous été trompés ! Et comme dirait tout entraîneur, tout dirigeant de club, tout agent véreux (pluriel pour ce dernier adjectif), l'avenir est devant nous !

  • Posté par Olivier Lahaye, mercredi 31 octobre 2018, 16:51

    De la bière et des jeux pour la populace! Surtout ne rien casser, c'est pour cela qu'on préfère "casser" l'enquête.

  • Posté par PAEME FREDERIC, mercredi 31 octobre 2018, 9:52

    Il est regrettable que de telles infos sortent dans la presse car cela nuit à l'enquête... À moins que ce soit fait exprès pour que le dossier tombe à l'eau... Et que penser des rapports d'après matches partiels et/ou partiaux ou qui arrivent en retard... Quand on voit l'acharnement mis par les autorités du foot pour poursuivre Carcela pour sa carte rouge à Beveren alors que d'autres s'en sortent miraculeusement pour des fautes bien plus graves, cela démontre bien la corruption et la collusion dans le monde du foot belge...

Sur le même sujet

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb