Accueil Société Régions Bruxelles

Pour aider les femmes en rue, le dialogue en première ligne

Deux femmes sont mortes en rue depuis ce lundi. A Bruxelles, un peu moins d’une personne sans-abri sur trois serait une femme. Plus que les hommes, les femmes auraient des réticences à avoir recours aux services d’aide et aux soins.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

A Bruxelles, la rue a fait deux nouvelles victimes en moins 48 heures à peine. Les corps de deux femmes sans-abri ont été retrouvés sans vie ce lundi et mardi matin. La première victime est décédée à Schaerbeek d’une hypothermie. La seconde a été retrouvée aux abords de la place Sainte-Catherine. Là encore, l’hypothermie est considérée comme la cause la plus probable du décès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hendrikx Valérie, mercredi 31 octobre 2018, 13:25

    Les agressions sexuelles qui PEUVENT en découler ? Toutes les études montrent que 100% des SDF femmes se font systématiquement violer, par les SDF hommes voire même le personnel des centres d'hébergement ! Que les féministes de salon se saisissent du sujet, plutôt que de consacrer leur énergie à des combats aussi abscons et inutiles que l'écriture inclusive et autres fariboles !

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs