Accueil Monde Proche-Orient

Conflit au Yémen: le gouvernement yéménite se dit prêt à reprendre les pourparlers de paix

Les Nations unies ont indiqué mardi vouloir relancer les pourparlers de paix d’ici un mois.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement yéménite s’est dit prêt jeudi à reprendre les négociations de paix avec les rebelles Houthis, alors que s’intensifie la pression internationale pour mettre fin au conflit qui déchire le Yémen depuis trois ans. Les Nations unies ont indiqué mardi vouloir relancer les pourparlers de paix d’ici un mois, après l’échec des discussions prévues à Genève le mois dernier, auxquelles les Houthis avaient refusé de participer.

«La République du Yémen salue tous les efforts pour rétablir la paix», a indiqué le gouvernement dans un communiqué publié par l’agence Saba. Il a affirmé être «prêt à ouvrir immédiatement les négociations sur le processus visant à bâtir la confiance, principalement avec la libération de tous les détenus et prisonniers, ainsi que ceux qui ont été enlevés ou soumis à une disparition forcée».

Les Etats-Unis ont appelé cette semaine à cesser immédiatement les hostilités au Yémen, où une coalition régionale menée par l’Arabie saoudite combat aux côtés du gouvernement contre les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran. Les Houthis comme l’Arabie saoudite et ses alliés sont accusés de violations qui pourraient être considérées comme des crimes de guerre.

Population affamée

La moitié de la population est en situation de pré-famine selon l’ONU et l’économie yéménite s’est effondrée, empêchant des millions de civils d’acheter des denrées de base. Environ 10.000 personnes ont été tuées depuis le début de l’intervention de la coalition militaire en 2015, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Certaines organisations de défense des droits de l’Homme estiment que le conflit a fait jusqu’à 50.000 morts. Il a provoqué «la pire crise humanitaire au monde» d’après l’ONU.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , jeudi 1 novembre 2018, 15:09

    "Etre prêt" n'est qu' un effet d'annonce. Quel sera le suivi assuré par les médias?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Proche-Orient

Israël se dirige vers de nouvelles élections

Naftali Bennett et Yair Lapid, les deux leaders de la coalition au pouvoir depuis un an, ont annoncé vouloir dissoudre la Knesset. Ils cherchent une porte de sortie pour leur gouvernement, sans majorité depuis plusieurs semaines, au détriment de la stabilité du pays, qui vivra sa cinquième élection en moins de quatre ans.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une