Accueil Monde Afrique

Emmanuel Shadary, alias le dauphin de Kabila: un homme de terrain qui sait rendre les coups

Le 8 août dernier le président Kabila désignait son successeur. Emmanuel Shadary Ramazani, le compagnon de route, le collaborateur depuis 1996. Le « Soir » est parti à la rencontre du fidèle parmi les fidèles. De « coup sur coup », on a fini par le surnommer « coup pour coup ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 10 min

Depuis Kinshassa

Shadary comment ? Ramazani quoi ? Lorsque, le 8 août dernier, deux heures avant l’expiration du délai légal pour la présentation de son successeur, Joseph Kabila désigna comme son dauphin l’ancien ministre de l’Intérieur, devenu secrétaire général de son parti, le PPRD, la surprise fut totale. Dans l’entourage du chef mais aussi dans l’opinion. Certes, tout le monde avait déjà croisé cet homme de haute taille, qui ne se tenait jamais très éloigné du chef de l’Etat mais personne, et surtout pas les cadors de la politique congolaise, ne pouvait imaginer qu’il puisse être désigné à la succession du « Raïs ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs