Accueil Monde Europe

Italie: relancer la natalité en offrant des terres

Le taux de natalité de l’Italie est un des plus bas d’Europe. Voulue par la Ligue de Matteo Salivini, cette mesure a pour objectif de « pousser les jeunes à recommencer de faire des enfants » et lutter contre la desertification rurale. Une proposition que Benito Mussolini lui même, avait mis en place dans les années 20.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Milan

Faire des enfants et se transformer en agriculteurs. Cette singulière équation représente l’une des mesures les plus étonnantes de la dernière version du projet de budget 2019 présentée par le gouvernement italien.

Rhétorique nataliste inédite

L’exécutif jaune-vert de la péninsule est, en effet, prêt à offrir un terrain agricole à tout couple qui mettra au monde un troisième enfant entre 2019 et 2021. Bien que cette proposition reste encore quelque peu floue, certaines conditions ont déjà été clairement explicitées. La concession gratuite du terrain sera accordée pour une période d’au moins vingt ans et ne concernera que les ménages italiens régulièrement unis par les liens du mariage ou les couples étrangers ayant résidé en Italie pendant au moins une dizaine d’années.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 2 novembre 2018, 17:58

    L'europe affame les petits fermiers et Salvini veut en créer d'autres, de quoi vont ils vivre monsieur Salvini dans ce monde globalisé ou seul le prix le plus bas est retenu.

  • Posté par delpierre bernard, vendredi 2 novembre 2018, 16:57

    Serait-ce un crime de prendre des mesures pour éviter qu'à terme la population italienne ne disparaisse et passer ensuite pour un suppôt de Mussolini!!! C'est une évidence que sans changement démographique significatif , dans un premier temps l'activité économique se réduira et dès lors le niveau social. A moins que pour l'auteur de l'article et pour sa philosophie, le sésame se trouve dans l'immigration africaine où le nombre moyen d'enfants est de 6 à 7 ...Cette conception de jouissance immédiate et intensive des biens matériels régnant en occident conduit beaucoup de commentateurs à s'illusionner sur l'apport de ces populations de culture différente et dont l'approche est avant tout de s'installer dans un système social beaucoup plus avantageux que l'existence qu'ils connaissent chez eux .De plus , dans nos économies de plus en plus numérisées (avec les conséquences sur un chômage impossible à réduire), seuls des gens formés et de capacité suffisantes auront une certitude d'emploi, les autres dont les moins qualifiés se bousculeront pour occuper les places encore vacantes....Ce sera un problème assez grave pour nos gouvernants pour ne pas en rajouter d'autres...

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 2 novembre 2018, 9:24

    Il y 40 ans (+-)la France offrait une prime et des avantages fiscaux aux familles qui auraient un troisième enfant ils en faisaient même de la pub à la radio alors qu on arrête de voir des fachistes partout

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs