Accueil

Travailler 72h/semaine: la pratique de l’opting-out

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Travailler 80 voire 100 heures, c’est trop pour le Parlement européen. En 2003, il a adopté une directive qui limite le temps de travail des assistants à 48 heures par semaine. L’objectif est simple : éviter les excès, protéger les médecins en formation et assurer la qualité des soins. Sept ans plus tard, la Belgique transpose la directive en droit belge. Mais l’assouplit : 48 heures maximum oui, mais en moyenne. Elle autorise des pics jusque 60 heures. Et ajoute une clause particulière : l’opting-out. Si l’assistant le signe, il accepte d’élargir sa moyenne hebdomadaire à 60 et les pics à 72. On arrive à un temps de travail déjà conséquent – presque le double du 38 heures/semaine classique – mais qui n’atteint toujours pas la quantité d’heures prestées par beaucoup d’assistants. Des dépassements illégaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs