Accueil Sports

La défense furieuse

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Après l’arrêt de la chambre des mises en accusation d’Anvers de maintenir six inculpés en détention préventive, dont Mogi Bayat, les avocats de la défense ont réagi très durement. Si plusieurs ne veulent pas réagir en « on » et se disent « dégoûtés », Sven Mary, avocat de l’agent Karim Mejjati, n’a pas peur de sortir du bois, quitte à heurter le monde judiciaire. « Je respecte l’arrêt mais je suis dans l’incompréhension totale de cette décision. C’est un abus total de la détention préventive. Mon client a un casier judiciaire vierge. Il est poursuivi pour le rôle qu’il aurait joué dans un transfert, celui de Sofiane Hanni d’Anderlecht au Spartak Moscou. La justice lui reproche d’avoir servi d’homme de paille pour Mogi Bayat pour une somme de 95.000 euros. On l’a inculpé de blanchiment d’argent. C’est fou car ce n’est pas du blanchiment au sens strict de la loi. On peut peut-être discuter au niveau purement fiscal, et encore.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs