Football Leaks: les secrets inavouables de la Fifa

Football Leaks: les secrets inavouables de la Fifa

Le Suisse Gianni Infantino a été élu à la tête de la Fifa en promettant de faire le ménage dans la plus grande organisation sportive du monde. Une fuite de documents montre qu’il n’a pas tenu parole.

Les enquêteurs de la Commission d’éthique, le Suisse Cornel Borbély et l’Allemand Hans-Joachim Eckert, à l’origine de la suspension de Sepp Blatter et de Michel Platini, président de l’UEFA, ont été remplacés par Maria Claudia Rojas, une « supermiga » du président de la Fédération colombienne. La raison ? Des enquêteurs trop zélés à son goût.

Les révélations ne s’arrêtent pas là. Des échanges entre Infantino, des proches de Donald Trump et le président américain lui-même laissent planer le doute sur l’attribution « juste et transparente » de la Coupe du monde 2026 à la candidature conjointe des Etats-Unis, du Mexique et du Canada.

En cas de pépin, le président de la Fifa peut compter sur son ami Rinaldo Arnold, premier procureur de la région du Haut-Valais, qu’il connaît depuis l’adolescence. Le premier procureur valaisan joue le rôle de conseiller de l’ombre pour le président de la Fifa.

Mais ce n’est pas tout. Lors de la saison 2013-2014, pour la première fois, les clubs qualifiés pour une compétition européenne devaient autoriser l’UEFA à examiner leur comptabilité dans le cadre du fair-play financier. Pendant plusieurs mois, l’UEFA a enquêté sur neuf clubs dont elle soupçonne qu’ils ont commis de graves violations, ou qu’ils continuent de violer le nouvel ensemble de règles budgétaires, dont Manchester City et le Paris Saint-Germain. C’était sans compter sur l’aide de Gianni infantino, alors Secrétaire général de l’UEFA, qui a exercé des pressions l’Instance de contrôle financier des clubs.

► Toutes les révélations sur le président de la Fifa sont à découvrir sur Le Soir+

► Fair-play financier: comment l’UEFA a protégé le PSG

Abonnez-vous pour ne rien manquer des révélations sur les football leaks

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BRITAIN PARLIAMENT EU BREXIT

    Brexit: l’Union européenne attend que Londres lui communique ses intentions

  2. d-20191019-3WR6J0 2019-10-19 19:03:55

    Ahmed Laaouej, président du PS bruxellois

  3. «
Le corps des femmes reste un champ de bataille partout, que ce soit en France, au Maroc, mais aussi aux États-Unis, en Argentine...
», juge Leila Slimani.

    Leïla Slimani: «Le corps des femmes reste un champ de bataille partout»

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Wallonie: le dernier des travaux de Di Rupo

    Ce n’est pas nécessairement un tsunami qui se prépare, mais le changement de présidents à la tête des partis francophones est un très grand chambardement. Ceux qui ont vécu depuis vingt ans avec Elio Di Rupo président du PS et grand manitou francophone, ceux qui ont grandi avec Olivier Maingain président de Défi et grand imprécateur francophone, devront changer de logiciel. On mesure l’ampleur de la révolution quand on ajoute la disparition, officielle du moins, du concept « Michel/Reynders » à la tête du MR, après le...

    Lire la suite